La résistance s’organise contre les islamistes

La résistance s’organise contre les islamistes

La «Caravane de la lampe» que compte organiser le PJD dans les jours à venir ne laisse pas indifférents les militants des partis de la gauche, mais aussi des autres partis démocratiques. A Rabat, vient de naître un groupe dénommé «Groupe des forces démocratiques authentiques» qui a lancé un appel à la mobilisation contre ce qu’il qualifie de «plans des forces obscurantistes et réactionnaires» en claire allusion au PJD et à ses «pré-campagnes électorales à Rabat».
Pour ce groupe, le PJD n’a pas à exploiter l’ignorance et la misère de larges couches populaires pour «faire régresser le pays et remettre en cause les acquis arrachés après moult sacrifices». «Les activités programmées par le PJD dans les quartiers populaires en mars prochain ne représentent pas uniquement une pré-campagne électorale, mais vise aussi à contourner le mouvement militant et mobilisateur des forces démocratiques du pays», lit-on dans le texte de l’appel largement diffusé dans la capitale du pays.
Les organisations et partis représentés au sein de ce groupe affirment être prêts «à user de tous les moyens possibles pour faire face aux complots des forces obscurantistes et pour la défense de la société» contre toute «tentative terroriste de soumission de la société et de régression». Ils affirment également qu’ils assument la responsabilité d’une telle volte-face. Les auteurs de l’appel de ce groupe émettent également une série de positions concernant des aspects de l’actualité de ces derniers jours dans plusieurs villes du Maroc et impliquant le PJD. C’est ainsi qu’ils disent soutenir l’action et les protestations des démocrates à Fès contre «le réactionnaire Benkirane». Ils affirment également que «le détournement de deniers publics par le conseil municipal de Témara (présidé par le PJD Moh Rejdali, NDLR) est une preuve flagrante des contradictions des réactionnaires concernant la démocratie et la moralisation de la vie publique». Le «Groupe des forces démocratiques authentiques» en appelle aussi à la responsabilité des autorités compétentes face «au complot du PJD et de ses alliés». Il termine son appel par un cri de mobilisation des «forces vives et démocratiques» pour «l’unité des rangs» et pour faire face à ce qu’il qualifie de «plans hostiles à la démocratie et aux réformes souhaitées, dans l’avenir, par les couches populaires».
Selon plusieurs sources, le «Groupe des forces démocratiques authentiques» est une manifestation spontanée émanant principalement des jeunesses des partis de gauche, mais aussi de militants de partis démocratiques soucieux de ne pas permettre au PJD et, au-delà, aux forces réactionnaires de profiter de l’approche des élections pour perpétrer un «hold-up contre la démocratie».
Organisée par les élus du PJD, cette troisième édition de la «Caravane de la lampe» se déroule du 15 février au 15 mars 2007. Cette troisième édition concernera les régions du Grand Casablanca, Tanger-Tétouan, Doukkala-Adba, le Gharb et le Souss. Pour le PJD, il est question, lors de ces tournées et rencontres d’un mois, de faire connaître aux militants locaux l’expérience de leur parti, notamment au niveau parlementaire, de nouer contact avec les autorités et les ONGs, mais aussi de prendre connaissance des potentialités des régions figurant au programme de cette troisième édition.
Pré-campagne électorale ? «Nous ne baissons jamais le rideau et nos détracteurs feraient mieux de retrousser les manches et descendre sur le terrain car, pour nous, le grand ennemi de la démocratie est la non participation aux élections», répond Lahcen Daoudi, secrétaire général-adjoint du PJD. La guerre est déclarée. Pour de bon.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *