La seule conférence sur l’émigration à l’agenda, au niveau euro-africain, est celle de Rabat

"La seule conférence à l’agenda au niveau euro-africain est la conférence de Rabat", a déclaré le responsable espagnol qui était interrogé mardi par la Map sur la position de l’Algérie qui refuse de participer à cette conférence en s’accrochant à une réunion annoncée de l’Union africaine sur le même thème de l’émigration, non parrainée par l’UE.

"La conférence de Rabat est une première de ce genre qui réunira l’ensemble des pays européens, maghrébins et d’Afrique occidentale et centrale concernés par l’émigration", a ajouté M. Iranzon qui conduit la délégation de son pays à la réunion de hauts fonctionnaires préparatoire de la conférence ministérielle de Rabat, ouverte mardi matin à Dakar.

Il a précisé que l’Espagne attend des résultats "importants et significatifs" de cette conférence ""pour bâtir un partenariat en matière de gestion des flux migratoires".

"C’est une approche fondamentalement régionale, mais une fois le travail approuvé par un plan d’action lors de la conférence ministérielle de Rabat, les pays européens peuvent entamer d’autres exercices que ce soit avec l’Afrique occidentale ou sous une optique plus globale qui s’inscrirait alors dans le grand agenda du partenariat entre l’Europe et l’Afrique", a-t-il dit.

M. Iranzo a rappelé que l’Algérie était un "partenaire important" dans la gestion des flux migratoires.

L’Algérie est en effet le point de transit obligé de milliers de subsahariens candidats à l’immigration clandestine qui tentent de forcer le passage vers l’Espagne à travers le Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *