La symbolique des images

L’image est d’un message et d’une symbolique forts. Déroutants. Feu SM Hassan II qui rend visite à Me Abderrahmane Youssoufi, hospitalisé. Sur son lit d’hôpital, le Premier ministre aura fait le tour de son activité politique de plus de soixante ans. Mais ce moment-là avec Hassan II à son chevet, il ne l’a peut être jamais imaginé. Parce qu’en fait, Me Youssoufi n’est pas un Premier ministre comme ceux qu’on a vus depuis les années soixante. Longtemps opposant, longtemps exilé, forcé ou par choix, il a parcouru les capitales du monde en tant que défenseur des droits de l’Homme. On le donnait exilé pour toujours, voire même exécuté puisqu’il a été condamné à la peine capitale plus d’une fois. Avocat de carrière, fondateur de la ligue arabe des droits de l’Homme, on ne pouvait imaginer la rencontre entre ce membre éminent du barreau et SM le Roi. Encore moins, des sentiments de compassion partagés…
Par ce genre de gestes, Me Youssoufi a incarné aux yeux des Marocains un des symboles de la continuité et un des gages de la succession tranquille qu’a connue le Maroc en 1999. C’est aussi en son menant à terme son mandat, sous SM le Roi Mohammed VI, que Me Youssoufi a donné la pleine mesure de son talent. Mais aussi et surtout c’est l’image qu’il renvoie en étant à-côté du souverain qui reste mémorable. Pleine de symboles et de leçons. Me Youssoufi ne s’est pas assagi. N’a pas changé le fusil d’épaule. Il a tout simplement saisi que le moment est venu de passer à un nouveau stade de militantisme, celui de cohabiter intelligemment avec ceux qu’on combattait, tout en essayant de faire avancer les idéaux pour lesquels on les combattait justement. Un dosage subtil.
C’est là toute la signification de la nomination de M.Youssoufi pour former le gouvernement. Dépasser les blocages doucement, faire sauter les verrous et amener le pays à une vie politique régulée par la loi de urnes…Autant de lectures qu’on peut faire à cette situation. Mais une chose est plus que sure. L’alternance avec Me Youssoufi a permis de placer le pays sur les rails du renouveau, d’assurer la transition et de placer le Maroc à l’abri de certaines explosions…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *