La touche féminine de Benkirane II

La touche féminine de Benkirane II

Certes, six femmes c’est beaucoup mieux qu’une seule, et nous ne pouvons que nous réjouir de cette avancée en matière de parité. Toutefois, force est de constater qu’aucun ministère de taille n’a été confié à une femme. A chacun d’y voir, en fonction de ses sensibilités, le verre à moitié vide ou plein.

La politicienne née

Mbarka Bouayda, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération
Bio express : Mbarka Bouayda est née en 1975 à Laqssabi près de Guelmim.
Formation : Mme Bouayda est titulaire d’un MBA de Hull University (Angleterre), d’un Master en communication de l’université de Toulouse et d’un diplôme de l’Ecole Supérieure de Gestion de Casablanca.

Vie politique : Membre du bureau politique du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Mme Bouayda a été élue en 2007 pour la première fois à la Chambre des représentants. Elle avait coprésidé la commission parlementaire mixte Maroc Union européenne depuis sa création en mai 2010, avant de présider, durant l’année 2010, la commission des Affaires étrangères, de la Défense nationale et des Affaires islamiques à la Chambre des Représentants.

Durant la période 2008 2009, elle a occupé les postes de vice-président de la commission des Finances et des Affaires économiques et de rapporteur de la même commission pour le projet de loi de finances 2009.

En juin 2009, Mme Bouayda a été élue membre du conseil de la ville du Grand Casablanca.

Sur le plan international, Mme Bouayda a été nommée « Young Global Leader » du World Economic Forum 2012.
Elle est, depuis septembre 2011, vice-présidente du forum parlementaire international pour la démocratie. Elle est aussi membre du Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe, de l’Alliance des Civilisations des Nations unies et de « Munich Young Leaders » de la Conférence Internationale de Munich sur la sécurité.

Wonder woman

Hakima El Haite, ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’Environnement

Bio express : Mme Hakima El Haite est mère de trois filles.
Formation : Titulaire d’un Doctorat en Génie de l’environnement de l’école des mines de Saint Etienne (France) et d’un Diplôme de communication politique, Université de Washington (Washington DC),
Carrière professionnelle : Mme El Haite est PDG de « EauGlobe Int, SEAU », Vice-Présidente de US-NAPEO (North Africa Partnership For Economic Opportunity), présidente du Connectingroup Int et présidente déléguée de l’International Libéral Pour les Femmes.

Vie politique : Elle est membre du bureau exécutif du Mouvement Populaire (MP), présidente de la commission des relations internationales.

Au sein du MP, elle a participé activement, depuis 2003, à toutes les actions de restructuration, de régionalisation et de renforcement des instances du parti.
Elle est ainsi à la tête de plusieurs actions au sein de son parti, notamment la formation des candidats et candidates du parti sur les techniques de communication verbale, non verbale, leadership, gestion des projets, campagne électorale, l’élaboration des outils informatiques (base de données et SIG) pour l’analyse et le dépouillement des résultats électoraux et de la carte politique, et la participation à l’élaboration du rapport national sur la régionalisation.

En tant que présidente des relations internationales du Mouvement Populaire depuis décembre 2012, Mme El Haite a été derrière la création de plusieurs partenariats :
Partenariat avec le parti pour la liberté et la démocratie de la Hollande,
Partenariat avec le parti convergence démocratique de la catalane,
Partenariat avec l’International démocrate (GB),
Partenariat avec l’International démocrate (Gibraltar),
Partenariat avec le réseau Parlementaire sur la Prévention, la Gestion des conflits,
Initiation de partenariat avec les agences de coopération et de développement de la Catalane,
Développement du partenariat avec le NDI et la fondation Friederich Naumann pour la liberté.

Mme El Haite a participé en tant qu’observatrice aux élections présidentielles des Etats-Unis d’Amérique (2008) et aux élections législatives de Jordanie (2010).

Elle a également exercé en tant qu’experte auprès de la banque mondiale chargée du monitoring des projets des déchets dans la région du MENA Projet régional de gestion des déchets solides dans les pays du Mashreq et du Maghreb-Projet METAP.

Médecin sans frontières
 
Fatema Marouane, Ministre de l’Artisanat, de l’Economie sociale et solidaire.
 
Bio express : Fatema Marouane est née en 1952 à Benslimane. Elle est mariée et mère de deux enfants

Formation : Lauréate de la faculté de médecine de Lyon (France)
 
Carrière professionnelle : Elle a participé à l’élaboration du programme du RNI dans les domaines de la santé et de l’enseignement et encadré plusieurs rencontres du Parti.
Mme Marouane est ex-professeure/chercheure à la faculté de médecine et de pharmacie à Casablanca, médecin spécialiste en endocrinologie-Diabétologie-Maladies de la nutrition, ancienne chef de service d’Endocrinologie Diabétologie et Nutrition au CHU Ibn Rochd à Casablanca et ex-présidente de la Société Marocaine d’Endocrinologie Diabétologie et Nutrition (SMEDIAN).

Elle est aussi membre-élue de la commission scientifique à la faculté de médecine et de pharmacie à Casablanca, membre de la commission nationale de prévention et de lutte contre le diabète (ministère de la santé). Elle a publié plusieurs articles et études scientifiques dans des revues et périodiques internationaux spécialisés.
 
Depuis qu’elle a quitté le secteur public en 2005, Mme Marouane exerce dans le privé en tant que médecin-spécialiste en endocrinologie-Diabétologie-Maladies de la nutrition.

Vie politique : Mme Marouane est membre du Conseil national du Rassemblement National des Indépendants (RNI) et du Conseil de la Région du Grand Casablanca.
 
Vie associative : Mme Marouane est membre du CA de ‘Casablanca Chicago Sister Cities Association » et participante active dans ses programmes, outre son action agissante au sein de plusieurs associations de la société civile œuvrant dans le domaine de la santé et le renforcement de l’action sociale.

L’écolo’

Charafat Afilal, ministre déléguée auprès du ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, chargée de l’eau
 
Bio express : Mme Charafat Afilal est née 1972 à Tétouan.

Formation : Lauréate de l’Ecole Mohammedia des ingénieurs (promotion 1997)
 
Carrière professionnelle : Ingénieur à l’ONEP. Occupe le poste de chargée de l’Unité de surveillance de l’environnement au Centre National de l’Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires

Vie politique : Entre 1994-1999, membre du bureau national de la Jeunesse socialiste avant de devenir membre du bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme en 2000.

Elle est élue en 2011, députée du Groupe du Progrès Démocratique et 8ème vice-président de la Chambre des représentants.

La 2ème femme du PJD

Soumia Benkhaldoun, ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres

Bio express : Mme Benkhaldoun  est née en 1963.

Formation : Lauréate de l’école Mohammedia d’ingénieur (EMI) et titulaire d’un diplôme supérieur dans la recherche scientifique en ingénierie.
Carrière professionnelle : Mme Benkhaldoun occupe de 1994 à 2006, le poste de professeur universitaire à l’Université Ibn Tofail et exerce également en tant qu’experte dans le domaine de la femme et du développement au sein de l’ISESCO.

Vie politique : Députée pendant deux mandats (2002 à 2011), elle a été présidente de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale et des affaires islamique à la Chambre des Représentants et membre fondateur du Forum des femmes parlementaires marocaines. Membre du bureau exécutif de l’organisation des femme du PJD et présidente de la commission centrale de la parité et l’égalité des chances

Elle occupe des postes de responsabilité dans les structures du parti de la justice et du développement (PJD), notamment membre du secrétariat général du parti,
Vie associative : Mme Benkhaldoun est active dans l’action associative où elle a été, entre autres, présidente du Forum Azzahra de la femme marocaine, membre fondateur de la fédération féminine mondiale pour la défense de l’intégrité territoriale et membre fondateur et présidente de l’association « Mawadda » qui oeuvre pour la scolarisation de la fille en milieu rural.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *