L’Agence marocaine de l’énergie solaire : un projet de 9 milliards de dollars confié à Bakkoury

Sept mois après son départ de la CDG, dont les raisons restent toujoursinexpliquées, Mustapha Bakkoury se voit confier un grand projet surlequel mise le Maroc pour les années à venir. Mercredi 29 décembre, SMle Roi Mohammed VI l’a reçu, au Palais royal de Marrakech, et l’a nomméprésident du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire(MASEN). Sitôt nommé par SM le Roi, Mustapha Bakkoury a tenu, le jourmême, une séance de travail à Marrakech consacrée au suivi et à ladéfinition des champs d’action et d’intervention de la MASEN. Uneséance tenue en présence d’Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, desMines, de l’Eau et de l’Environnement, et Ali Fassi Fihri, directeurgénéral de l’ONE et de l’ONEP.  L’Agence marocaine de l’énergie solaireest chargée d’assurer le pilotage et la conduite du projet marocain del’énergie solaire, notamment en matière de conception, d’étude, dechoix des opérateurs, de gestion et de suivi. Elle a également pourmission d’orienter et de coordonner l’ensemble des activités liées à ceprojet, le plus grand dans le domaine de production de l’électricitéd’origine solaire sur le plan international. D’un coût total estimé 9milliards de dollars, le projet marocain de l’énergie solaire table surune puissance de 2.000 mégawatts. Il sera réalisé au niveau de cinqsites totalisant une superficie de 10.000 hectares. À 45 ans, MustaphaBakkoury est chargé de suivre ce projet qui a doit mobiliser uneenveloppe conséquente. De la SONADAC à la CDG, en passant par la BMCI,cet ingénieur civil des ponts et chaussées titulaire d’un DESS banqueet finances aura donc surtout à gérer le volet financement de l’énergiesolaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *