Lahcen Daoudi : «Le PAM veut juste détourner l’attention de l’opinion publique»

Lahcen Daoudi : «Le PAM veut juste détourner l’attention de l’opinion publique»

ALM : Le PAM a décidé de poursuivre en justice le secrétaire général du PJD ainsi que Abdelaziz Aftati pour diffamation. Qu’en dites-vous?
Lahcen Daoudi : Le PAM a échoué sur le terrain. Comme le constate tout le monde, le PJD a certes été éliminé par la force à Tanger et à Meknès mais au niveau des autres villes, le PJD est omniprésent, alors qu’on a voulu nous éliminer. En disant tout le temps qu’il entend aller au tribunal, le PAM cherche en réalité à masquer sa défaite. Le PAM n’est pas une alternative au PJD. Et d’ici trois ans, la date des élections législatives, la bulle du PAM va se dégonfler. C’est certain.

Le PAM a remporté les Communales et est arrivé à obtenir le plus de sièges lors des élections des Chambres professionnelles. Donc, de quel échec parlez-vous?
Le PAM a pratiquement échoué. Ce qu’il fait actuellement c’est qu’il veut détourner l’attention de l’opinion publique à travers sa stratégie de communication. Le PAM a des problèmes internes et veut structurer son parti de l’extérieur et non pas de l’intérieur. ça me rappelle en quelque sorte ce que faisait l’Union soviétique à un certain moment. Pour le PAM, ça va bientôt pourrir de l’intérieur.

Que s’est-il passé récemment à Rabat lors de la réunion du Conseil de la ville?
Le PAM fait tout son possible pour bloquer le processus à Rabat, mais en vain.
La coalition a tenu bien et a barré la route au PAM. Avant l’élection du nouveau maire de Rabat, le PAM a fait des pressions sur les élus et a entamé des contacts pour casser la coalition. Mais tout cela n’a pas marché. Plus récemment, lors de la réunion du Conseil de la ville de Rabat, du 23 juillet, les militants du PAM sont venus pour semer la zizanie. Ils ont pris pratiquement 5 heures de mise au point. Ils ont prononcé des injures contre les partis politiques. On a gardé notre calme. Et quand ils se sont rendus compte qu’ils ne pouvaient pas arrêter le processus, ils ont quitté la salle. Tout cela se fait en réalité pour cacher leur échec tant au niveau de Rabat que sur l’échelle nationale.

Le secrétaire général-adjoint du PAM, Hakim Benchamach, vous accuse de l’avoir insulté lors de cette réunion et a décidé, en conséquence, de porter plainte contre vous. Qu’en pensez-vous?
Je dirais que la salle de la réunion était munie d’instruments d’enregistrement. J’aimerais bien que ces enregistrements soient entendus afin que tout le monde puisse juger la qualité des partis et évaluer ainsi leur discours.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *