L’Algérie consacre 1 milliard de dollars par an à l’achat d’armes russes

Les contrats signés en mars 2006 par l’Algérie avec des entreprises d’armement russes portent sur l’achat par Alger de 28 chasseurs SU-20 MKA, 34 chasseurs MIG-29 SMT et MIG-29UBT, 16 avions-écoles Yak-130, huit divisions de missiles sol-air S300 PMU-2 et 180 chars T-90C, indique-t-on de même source.

Ces contrats avaient été signés à l’occasion de la dernière visite à Alger du président russe Vladimir Poutine en mars 2006. Des agences de presse russes spécialisées dans les questions militaires ont rapporté dernièrement l’achat par l’Algérie de deux sous-marins de type 636.

En décembre dernier, des avions de transport russes AN-124 et AN-22 ont effectué trois vols pour acheminer deux premiers MIG-29 SMT et deux MIG-29 UBT en Algérie.

Lors de sa visite en Algérie, le président Poutine avait annoncé la reconversion de la dette algérienne envers son pays, estimée à 4,7 milliards de dollars. En échange, l’Algérie s’est engagée à acheter des avions de combat russes.

Selon l’agence de presse russe Ria Novosti, relayée par la presse algérienne, Le bureau d’études de Toula (250 km au sud de Moscou), a procédé à la modernisation des blindés de transport de troupes algériens BMP-2 en version BMP-2M Berezhok. L’agence n’a pas exclu que ce bureau d’études ait commencé la livraison de missiles antichar Metis-M et Kornet-E à l’Algérie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *