Lancement d’un prix littéraire pour oeuvres en Darija

Ce prix s’inscrit dans la diversité linguistique du Maroc et cherche à promouvoir la darija, non seulement comme langue de communication, mais aussi comme langue de création à part entière. Il vise également, selon ses promoteurs, à ouvrir le champ de la création littéraire aux écrivains qui souhaitent rédiger de la prose en darija.

Pour sa première édition en 2007, le prix récompensera des recueils de cinq nouvelles en prose par auteur, qui ne dépasseront pas dix pages chacune.

Les recueils doivent être déposés avant le 31 octobre 2006. Ils doivent être dactylographiés en caractères arabes vocalisés ou en caractères latins afin de permettre à tous ceux et celles parmi la communauté marocaine à l’étranger qui n’ont pas la maîtrise des caractères arabes de participer au même titre que les autres.

Le nom des trois lauréats sera proclamé chaque année à l’occasion du Salon du Livre de Tanger (février-mars 2007).
Le Jury qui s’est réuni dernièrement à Casablanca, se compose de personnalités marocaines du monde artistique, universitaire et audiovisuel.

Les participations peuvent se faire soit par courrier (à l’adresse: Khbar Bladna, 229, route de la vieille montagne, Tanger) soit par mail (sur le site: www.khbarbladna.org).
 »Khbar Bladna » est la seule maison d’édition du monde arabe à ne publier que des titres en darija.

Fondée par Elena Prentice, une artiste peintre américaine qui a depuis des années élu domicile à Tanger, l’association édite, pour la première fois Maroc, un hebdomadaire gratuit en darija  » Khbar Bladna  ».

Tiré à 6000 exemplaires, cet hebdomadaire  »darijaphone » d’une vingtaine de pages imprimées en caractère arabe vocalisés est gratuitement distribué dans les kiosques et sur diverses associations à travers tout le Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *