L’ASM annonce le report de la marche de Tifarity

Dans une conférence de presse, organisée mardi à Rabat par l’Association, le président de l’ASM, M. Mohamed Reda Taoujni a précisé que cette décision intervient en réponse à la demande officielle adressée à l’Association par l’ambassade des Etats-Unis à Rabat l’invitant à reporter cette marche "afin de préserver la sécurité, la paix et la stabilité dans la région".

M. Taoujni a indiqué que le bureau de l’Association a tenu une réunion consacrée à cette question, à l’issue de laquelle il a été décidé d’adresser une lettre à l’ambassade américaine l’informant que la demande d’ajournement a été acceptée à condition que le "polisario" s’engage à n’organiser aucune manifestation, dans la région de Tifarity, qui fait partie du territoire marocain.

L’ambassade des Etats-Unis a fait part de son acceptation de principe de cette condition objective posée par l’Association, a-t-il dit.

Le bureau de l’ASM, a-t-il poursuivi, a adressé une autre lettre à l’ambassade américaine à Rabat, dans laquelle il l’informe que l’Algérie et le "front polisario" comptent organiser à Tifarity des manifestations, ainsi qu’un défilé militaire, le 27 février prochain.

Afin de préserver la sécurité et la stabilité dans la région, les autorités américaines sont appelées à intervenir d’urgence pour faire en sorte que ces manifestations n’aient pas lieu et ce, en empêchant l’Algérie et le "polisario" d’organiser "une mascarade qui provoque le peuple marocain".

L’ASM a également informé l’ambassade US à Rabat qu’au cas où l’Algérie et le "polisario" s’obstinent à exécuter leurs plans visant à provoquer le peuple marocain, l’Association se verrait dans l’obligation d’organiser cette mission humanitaire à destination de Tifarity, avant le 20 février.

Il a indiqué que l’ASM entend, dans les étapes à venir, associer les partis politiques, les acteurs de la société civile et les syndicalistes à cette mission humanitaire dans le cas où la partie algérienne et le "polisario" ignorent la demande américaine.

Cette mission, a-t-il précisé, prévoit la mise en place à Tifarity d’un camp humanitaire, en coordination avec les autorités marocaines afin de consacrer les retrouvailles entre les séquestrés marocains dans les camps de Tindouf avec leurs frères au Maroc, ajoutant que l’organisation de cette mission participe de la volonté de l’Association d’ancrer les valeurs humaines et la culture du dialogue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *