L’avenir est dans l’amont du textile

L’amont du textile est plutôt épargné par la concurrence asiatique. Une niche qui se développe au Maroc et qui permet à ce secteur de se développer.
D’ailleurs, les 300 millions de dollars investis par trois grands groupes internationaux en mai dernier en sont la preuve. Il s’agit de l’espagnol Tavex, l’italien Legler et l’américain Fruit Of The Loom. 
Tavex et Legler se sont spécialisés dans la production du tissu Denim, matière première du Jean. Ainsi, le Royaume est devenu l’un des principaux sites mondiaux de production de Jean.
En effet, Tavex a investi près de 634 millions Dh pour l’augmentation des capacités de filature, tissage, teinture et finissage de sa filiale Settavex, basée à Settat.
Le montant de cet investissement est étalé sur 3 ans, avec 191 millions Dh en 2005, 205,4 millions Dh en 2006 et 236,8 Dh en 2007.  Idem pour les Italiens. L’investissement du groupe Legler qui s’élève à 750 millions Dh concerne la construction d’un complexe industriel à Skhirate en partenariat avec le groupe marocain Senoussi (propriétaire notamment d’Atlantic confection).
Mais, ce sont les Américains qui ont mis le paquet dans cette activité. Le géant Fruit Of The Loom, qui a préféré le Maroc à la Chine avantages comparatifs obligent, est spécialisé dans la production de tissu pour la confection des tee-shirts, sweat-shirts et joggings. C’est ainsi que ce groupe a investi 1.416 millions Dh pour la mise en place d’une unité de filature, de tissage et de teinture à Skhirate ainsi que dans l’extension de plus de 10.000 m2 de son activité de confection à Bouknadel. 
L’implantation de Tavex, Legler et de Fruit Of The Loom au Maroc confirme la position du Royaume dans le marché du Jean. Toutefois, cette implantation est soutenue par le gouvernement marocain dont la participation au coût d’investissement s’élève à 20 %. Une participation répartie entre le foncier et l’équipement. Ces trois géants du textile (en amont) ont créé    au Maroc quelque 2500 emplois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *