Le CIH cède sept actifs hôteliers à la CDG

«Le Crédit immobilier et hôtelier (CIH) cède sept actifs hôteliers au Groupe Caisse de dépôt et de gestion (CDG)», a annoncé Ahmed Rahhou, président-directeur général du CIH, lors de la conférence de presse tenue, mercredi 29 septembre 2010, à Casablanca, à l’occasion de la présentation du résultat au 30 juin 2010. Le CIH cède ses unités hôtelières après avoir négocié avec la CDG pour un montant de 705 millions de dirhams. «Nous avons adopté un plan d’action et nous privilégions une cession en bloc, après assainissement des situations nettes sur la base d’une évaluation indépendante», a indiqué M. Rahhou. S’agissant du ratio de solvabilité, le CIH note une libération de 77 millions de fonds propres. Quant au ratio de liquidité, une partie du prix de cession sera placée en bon de trésor sur des maturités de 1 an et plus. «L’impact de cette opération sera traduit par une économie des frais de gestion induits par la gestion hôtelière en direct et une amélioration du PNB de la banque et des résultats consolidés», a expliqué M.Rahhou. Cette action prise par le CIH a été confiée à la banque d’affaires, Upline Securities. Le P-dg du CIH a présenté le bilan de l’activité commerciale à fin juin 2010. «En dépit d’un contexte difficile, le CIH parvient à améliorer la structure de collecte des dépôts», a souligné M. Rahhou. Le bilan de l’activité commerciale se caractérise par une évolution de l’encours des dépôts à vue de 10% et une baisse de 5,8% des dépôts à terme avec une amélioration de la structure des ressources. Le total dépôt des MRE a enregistré une croissance de 4,4%. Il est passé de 855 millions de dirhams en décembre 2009 à 893 millions de dirhams en juin 2010. En parallèle, les encours des crédits sains de la banque ont progressé de 3,1% avec un volume de déblocage qui a atteint 2,5 milliards de dirhams. Dans le même sens, les créances en souffrance ont baissé de 14% à 1 milliard de dirhams. Dans ces conditions, le CIH réalise un résultat net consolidé part du groupe de 24,3 millions de dirhams retraité d’une provision pour couvrir le risque fiscal de 168 millions de dirhams.  Le produit net bancaire a enregistré une variation de 8,4% entre le premier semestre 2010 et le deuxième semestre 2009 ainsi qu’une variation de – 4,7% entre le premier semestre 2010 et le premier semestre 2009. Le coût du risque de crédit à fin juin 2010 sur l’encours géré a enregistré une hausse de 1,07% alors que le coût du risque de crédit récurrent dans la même période sur l’encours géré est de 0,38%. Sur les cinq prochaines années, le CIH vise à consolider sa position sur le segment de financement de projets immobiliers. Il ambitionne de se développer dans le métier de la banque de détail et améliorer ses indicateurs. Pour noter, le Crédit immobilier et hôtelier dispose aujourd’hui d’un réseau de 157 agences implantées dans les principales villes du Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *