Le creusement du tunnel de la Casbah des Oudayas démarrera en janvier 2007

Ce tunnel, a-t-il indiqué, lors d’une rencontre à Rabat avec la presse sur l’état d’avancement du chantier d’aménagement de la vallée du fleuve Bouregreg reliant Rabat et Salé, est d’une longueur de 1.500 m avec un coût estimé à 400 millions de dh.

Il permettra de rendre à l’environnement immédiat de la Casbah et aux quais de l’Oued leur agrément et de supprimer tout trafic polluant, ce qui contribuera, a-t-il ajouté, à la valorisation de ce site historique et touristique de la capitale du Royaume.
M. Sakel a, en outre, fait savoir que l’exploitation de ce tunnel, situé sous la colline de la Casbah, commencera début 2009, ajoutant que les travaux de construction du nouveau pont Moulay El Hassan sur le Bouregreg démarreront en juillet 2007.

Cet ouvrage d’une hauteur de 10 mètres permettra au terme des travaux de
disposer de larges espaces aménagés en esplanades piétonnées le long de la rive gauche et de créer des aires de promenade entre les Oudayas et la rue des Consuls.

Le pont facilitera également la navigabilité sur le fleuve aux bateaux qui viendront mouiller au port de plaisance (la Marina du projet Amwaj). La Marina fluviale, située à Salé, est bâtie sur une superficie de 8 ha, dont 4 destinés à son plan d’eau. Elle pourra accueillir 350 bateaux de plaisance d’un tirant d’eau de 2 à 4 mètres et d’une longueur allant jusqu’à 20 mètres.

Les travaux de ce projet ont commencé début 2006 et devront être achevés en semestre 2007.
La Marina sera bordée d’un espace de restauration, d’animation et de loisirs adossé au projet de la Cité des Arts et Métiers. Dès la mise en service du nouveau pont Moulay El Hassan en 2010, une extension de ce port sera réalisée sur une superficie de 3 ha, dont 1,6 pour son plan d’eau.

Le chantier d’aménagement de la vallée du Bouregreg est segmenté en six séquences complémentaires. Depuis le lancement du projet par SM le Roi Mohammed VI, le 7 janvier 2006, les travaux ont porté sur la séquence I
(Bab El Bhar) et la séquence II (Amwaj), dont les échéances de finalisation et de développement sont prévues pour l’année 2010. Les 4 séquences restantes, sont toujours au stade d’étude, souligne-t-on.

L’espace global d’aménagement de ce grand projet s’étale sur une superficie de 6000 ha. L’aménagement et le développement de séquences "Bab El Bahr" et "Amwaj" nécessiteront un financement de 750 millions de dollars (Bab El Bahr) et 2 milliards de dollars (Amwaj), selon la même source

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *