Le déficit commercial s’aggrave : plus de 40 milliards DH à fin mai

Le déficit commercial s’aggrave : plus de 40 milliards DH à fin mai

Au titre des cinq premiers mois de l’année 2010, le Maroc a enregistré un déficit de près de 41,195 milliards de dirhams au niveau de la balance des biens et services. Soit un creusement du déficit de 17,3% par rapport à fin mai 2009. Selon les récents indicateurs de l’Office des changes, les importations au titre des biens et services se sont établies à 131,803 milliards de dirhams contre 118,224 milliards de dirhams à fin mai 2009. Ceci enregistre un accroissement de 11,5% soit plus de 13,578 milliards de dirhams. Les achats de biens évalués FOB ont augmenté, pour leur part, de 10,411milliards de dirhams, soit une hausse de 10,6% après avoir atteint, au titre de mai 2010, 108,860 milliards contre 98,449 milliards à fin mai 2009. De même, les importations de services s’inscrivent en hausse de 16% avec un montant global de 22,942 milliards de dirhams contre 19,774 milliards de dirhams enregistrés durant la même période en 2009. Par ailleurs, les exportations de biens et services ont connu une progression de 7,502 milliards de dirhams, soit une hausse de 9%. En effet, ces exportations ont atteint au titre des cinq premiers mois de l’année 2010 un montant de 90,608 milliards de dirhams contre 83,105 milliards de dirhams, à fin mai 2009. Selon l’Office des changes, cette progression est imputable tant aux exportations des biens évaluées FOB qui ont augmenté de 12,4% avec un montant de 53,107 milliards de dirhams qu’aux exportations de services qui ont timidement enregistré une progression de 4,6% avec un total de 37,500 milliards de dirhams contre 35,836 milliards de dirhams à fin mai 2009. De même, le bilan des indicateurs mensuels des changes extérieurs a mis en exergue l’évolution des investissements et prêts privés étrangers. Les recettes de ces derniers affichent un recul de 33,1%, soit une baisse de 3,959 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année 2009. Ces recettes se sont établies à fin mai 2010 à 8,016 milliards de dirhams contre 11,976 enregistrés à fin mai 2009. Par rapport à la moyenne des cinq premiers mois des années 2005 à 2009, soit 14,048 milliards de dirhams, ces recettes ont enregistré une baisse de 42,9%, soit une régression de 6,031milliards de dirhams, souligne l’office des changes dans son bilan. Et d’ajouter que la répartition des recettes au titre des investissements et prêts privés étrangers, par nature d’opération, demeure prédominée par les investissements directs avec 80,1% du total des recettes, suivis des investissements de portefeuille avec 13% et des prêts privés avec 6,9%. En outre, les dépenses se sont chiffrées à 17,986 milliards de dirhams contre 7,087 milliards de dirhams à fain 2009, soit une augmentation de 10,898 milliards de dirhams. Selon l’Office des changes, les dépenses ont concerné principalement les cessions d’investissements directs étrangers pour 92,4% du total, les cessions d’investissements de portefeuille et les remboursements de prêts privés n’ont représenté que 5,1 et 2,5%.


Échanges de marchandises : L’Europe en première place
À fin mai 2010, les échanges commerciaux du Maroc avec l’étranger se sont élevés à 170,794 milliards de dirhams contre 153,701 MMDH un an auparavant, en accroissement de 11,1% soit une hausse de 17,093 MMDH. L’Europe, avec 102,022 MMDH, participe pour 59,7% dans le total des échanges, suivie de l’Asie 22%, de l’Amérique 10,9%), de l’Afrique 7% et de l’Océanie 0,4%. La France occupe le premier rang avec 29,971 MMDH ou 17,5% du total des transactions commerciales du Maroc avec l’étranger : premier client avec 11,690 MMDH et premier fournisseur avec 18,281MMDH. Les échanges commerciaux avec la France font ressortir un déficit de 6,591MMDH et un taux de couverture des importations par les exportations de 63,9%. L’Espagne se place au deuxième rang avec 23,040MMDH ou 13,5% des transactions commerciales : deuxième client avec 9,375 MMDH et deuxième fournisseur avec 13,664 MMDH. Les échanges commerciaux avec ce pays dégagent un déficit de 4.289,1MDH et un taux de couverture de 68,6%. La Chine vient au troisième rang avec 10,708 MMDH suivie des Etats-Unis avec 10,094 MM DH et de l’Italie avec 9,570 MMDH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *