Le dialogue avec les transporteurs se poursuit positivement, selon Ghallab

Dans une déclaration à l’issue d’une réunion avec les membres du Comité national de coordination pour le transport, tenue au siège de la wilaya de Casablanca, M. Ghellab a mis en exergue la volonté du gouvernement pour la mise à niveau de ce secteur important, et partant améliorer la situation sociale et professionnelle des chauffeurs des différentes catégories du
transport.
Il a souligné l’importance accordée par le gouvernement aux demandes des professionnels, en témoigne, a-t-il précisé, la participation de plusieurs représentants de différents ministères aux réunions, dont celle d’aujourd’hui, notamment de la Primature, de l’Intérieur, de la Justice,
de la Santé, de l’Habitat, des Finances, de l’Economie sociale, de l’Emploi, ainsi que des représentants de la Sûreté Nationale et de la Gendarmerie Royale.

Par la même occasion, M. Ghellab a également salué le travail effectué au niveau du Comité et des différents autres partenaires sociaux du secteur, assurant que le gouvernement satisfera plusieurs de leurs demandes relatives notamment à la couverture sociale et médicale, à l’accès au logement ainsi qu’à d’autres questions importantes.

Lors de cette réunion, à laquelle a pris part aussi le wali de la région du Grand Casablanca, M. Mohamed Kabbaj, un exposé a été présenté sur les résultats des différentes réunions entamées du 5 avril jusqu’au 31 mai dernier par ce comité et les recommandations à soumettre au gouvernement.

Dans cet exposé, M. Mokhtar Bekkali Kacimi, gouverneur, directeur des Affaires générales à la wilaya de la région du Grand Casablanca, a fait savoir que la commission du Code de la route issue de ce Comité national a proposé, entre autres, la réduction des amendes contenues dans le projet de loi du code de la route et l’annulation de la disposition du retrait du permis de conduire contenue dans le même projet.

Concernant les commissions de mise à niveau de la profession, il a été proposé, a-t-il ajouté, la mise en place d’un cadre juridique régissant les rapports entre le titulaire de l’agrément et l’utilisateur, la restructuration du secteur pour permettre à ces acteurs d’être représentés
dans les chambres professionnelles et bénéficier des différents avantages sociaux.
Aussi, il a été proposé la mise en place d’un nouveau produit spécifique pour les professionnels dans le domaine sanitaire, l’exonération du chauffeur de taxi de la cotisation à la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS), la création d’un nouveau fonds de financement pour le
logement et la simplification des procédures relatives à l’acquisition du crédit au logement.

Parmi les propositions du Comité figurent notamment l’exonération des taxes douanières pour les véhicules de taxi et l’obligation de faire bénéficier le chauffeur d’une assurance, à l’instar des passagers, a-t-il ajouté.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *