Le doute plane sur la Campagne Agricole 2001/2002

L’heure est à l’attentisme chez les agriculteurs. Il est difficile de se prononcer sur la saison 2001/2002. En attendant les pluies, la commercialisation des semences est dans sa phase de démarrage. Auprès de la Sonacos (Société Nationale de Commercialisation des Semences), on indique que la production actuelle est de l’ordre de 60000 quintaux. En 2000, la Sonacos a produit 785000 quintaux. Ce record s’explique par la forte demande exprimée par les agriculteurs après deux années de sécheresse. Pour l’heure, il est difficile pour la société qui assure l’essentiel des besoins du pays en semences céréalières de s’avancer sur l’évolution des ventes pour les mois qui viennent. Cette évolution dépendra en effet de la pluviométrie. A ce propos, il semble que les prévisions sont revues à la baisse. Auprès des différentes associations des agriculteurs, on s’inquiète de la mauvaise pluviométrie durant les mois d’octobre et de novembre. Toutefois, l’ASPAM (Association des Producteurs d’Agrumes du Maroc) affiche son optimisme. Pour cette campagne agricole, la production estimée par l’Association de s’élève à 1,1 million tonnes contre 978000 l’année précédente, soit une hausse 21 %. Dans l’objectif d’assurer le bon déroulement de la campagne agricole 2001-2002, le Ministère de l’Agriculture a mis en oeuvre des dispositions prioritaires. Il s’agit du soulagement du surendettement des agriculteurs vis-à-vis de la CNCA. Le département d’Ismail Alaoui a prévu de reconduire le système de garantie de la production céréalière. La superficie concernée par cette mesure s’élève à 300.000 hectares. Au niveau de l’irrigation, le programme du ministère assurera la couverture de 362.000 hectares. Dans le même domaine, le département mettra en place un programme d’extension de l’irrigation localisée pour une superficie de 120.000 hectares. Cette action assurer a l’économie de 360 millions de mètres cubes annuellement. Au menu également, la révision à la hausse des contributions accordées par le Fonds de Développement Agricole. Pour la saison 2001-2002, le gouvernement a reconduit l’essentiel des subventions attribuées au secteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *