Le Fogarim garantit plus de 9700 crédits pour 1,23 milliards DH

Sur ce total, 9.440 crédits (98 %) ont concerné l’acquisition de logements, le reste étant consacré à la construction, relève-t-on dans les derniers chiffres du ministère délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme sur le FOGARIM, arrêtés au 9 octobre courant.

Ces prêts, d’une durée maximum de 25 ans, ont été distribués dans leur grande majorité (99 %) par quatre banques. Il s’agit du Crédit Immobilier et Hôtelier (44 %), de la Banque Centrale Populaire (21 %), de la Banque Marocaine du Commerce extérieur (20 %) et de Wafa Immobilier (14 %).

Les taux d’intérêt des crédits garantis FOGARIM, dont plus de 60 % ont un montant inférieur à 140.000 DH et 46 % ont une mensualité inférieure à 1.000 DH, varient entre 5,75 % et 9 %. En outre, 95 % de ces prêts ont été distribués à un taux variant entre 6 % et 8 %, ajoute-t-on de même source.

Il ressort de la répartition géographique de ces prêts une prédominance de la ville de Casablanca qui détient une part de 54 %, suivie des villes de Témara (8,45 %), Fès (8,4 %), Rabat (4,73 %) et Meknès (4,68 %).

Les crédits logements, accordés avec une garantie FOGARIM, atteindraient facilement les 10.000 à la fin de l’année en cours, avait précisé le ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. Taoufiq Hjira.

L’objectif recherché est d’atteindre 50.000 prêts par ans à moyen terme, selon le ministre. La création du FOGARIM s’inscrit dans le cadre des mécanismes d’appui à la demande en matière de logement élaboré pour mettre en uvre la politique de l’habitat et de l’urbanisme initiée en 2003 et qui a donné une nouvelle impulsion au secteur de l’habitat notamment social. Il ressort des indicateurs du secteur, annoncés par le département chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, que la consommation de ciment connaîtrait à la fin de l’année 2006 une hausse de 36 % pour atteindre 11,4 millions de tonnes.

L’encours des crédits bancaires au secteur immobilier a atteint, à fin août dernier, quelque 67,5 milliards de dirhams, s’inscrivant ainsi en hausse de 92 % par rapport à 2002, alors que la valeur ajoutée du secteur va atteindre 26 milliards de dirhams, à fin 2006, soit un accroissement de 35 % par rapport à 2002.

Le volume des investissements dans le secteur des BTP, qui emploie plus de 700.000 personnes, atteindrait les 35,9 milliards de dirhams en 2006, pour enregistrer une progression de 44 % par rapport à 2002.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *