Le Fonds saoudien pour le développement accorde 50 millions de dollars à l’INDH

Le Fonds saoudien pour le développement accorde 50 millions de dollars à l’INDH

L’Initiative nationale pour le développement humain suscite l’intérêt des organismes étrangers. Pour preuve, le Fonds saoudien pour le développement (FSD) vient de mettre à disposition du Maroc la coquette somme de 50 millions de dollars pour servir les tranches sociales les plus nécessiteuses.
Cette initiative est issue d’un mémorandum d’entente, signé par le Fonds en question et le Maroc, en marge des assemblées annuelles de la Banque mondiale et du fonds monétaire international, tenues du 20 au 22 octobre dans la capitale américaine.
Cet accord a été signé par Zouhair Chorfi, directeur du Trésor et des Finances extérieures au ministère de l’Economie et des Finances et Youssef Ibn Ibrahim Albassam, vice-président du FSD.
Il s’agit de fournir les communes rurales les plus pauvres en moyens et infrastructures liés, notamment, aux secteurs de la santé, l’éducation, l’eau potable et l’habitat. A souligner que même les quartiers défavorisés dépéndants des centres urbains sont concernés par ces fonds.
Il est, également, question d’assurer la dynamisation du domaine de l’emploi. Cela par la promotion des activités génératrices d’emplois et de revenus stables, mais aussi par le soutien des efforts d’assistance aux personnes à la santé précaire et aux besoins spécifiques.
A cette occasion, M. Chorfi a mis en avant la qualité des rapports liant les deux pays en les qualifiant d’exemplaires.
Des mots de remerciements ont été formulés par Zouhair Chorfi à l’égard des autorités saoudiennes pour leur soutien dans le cadre de la réalisation des projets de développement, et aussi envers la direction du FSD pour les démarches entreprises par elle en vue de rendre plus facile la procédure de déboursement de cette facilité, dont la finalité consiste en la lutte contre la pauvreté, la réduction de l’exclusion et la lutte contre la précarité
Youssef Ibn Ibrahim Albassam a, de son côté, réaffirmé la volonté de la direction du Fonds à poursuivre son appui aux efforts de développement entrepris par le Maroc.
De même, M. Albassam a tenu à féliciter le Maroc pour tous ses efforts fournis jusque-là en matière de développement humain et social, notamment dans le cadre des actions entreprises dans le cadre du programme pour l’Initiative nationale pour le développement humain.
En effet, lancée en mai 2005 par SM le Roi Mohammed VI, cette initiative instaure le développement humain au cœur du développement social. À savoir que cela ne peut se faire sans une mobilisation générale de dimension régionale intégrée et solidaire.
Il s’agit, en fait, de la deuxième preuve de soutien de la part du gouvernement saoudien. Lors de sa visite au Maroc en mai dernier, le Souverain saoudien Abdallah Ibn Abdelaziz, avait fait don de 50 millions de dollars dans le même objectif.
La forme personnelle de ce don avait ainsi complété le champ de coopération bilatérale, considérablement étendu, entre les deux pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *