Le G8 « refuse » d’inviter l’Algérie au sommet de St Petersbourg

Sous le titre, "l’Algérie ne participera pas au sommet du G8", le journal ajoute qu’à l’origine de cette non-invitation, se trouvent "le bilan non satisfaisant, aux yeux des membres du Groupe, de la situation des droits de l’Homme en Algérie et le recul de la pratique démocratique dans le pays".

"L’Algérie sera absente de la plus grande rencontre politique internationale qu’animent les huit pays les plus riches du monde", souligne le journal, notant que des "critiques acerbes ont été adressées à Alger dans des rapports sur la situation des droits humains, le régime politique et la nature de la gouvernance dans le pays".

Ces rapports émanent d’organisations internationales non-gouvernementales qui "continuent à adresser au régime algérien de nombreuses accusations, dont la dernière a eu lieu avant hier par la voix d’Amnesty International, qui considère que les mesures de paix et de réconciliation ne font que consacrer la politique d’impunité au profit des services de sécurité et de renseignement", relève "Al-Khabar".

Amnesty reproche aussi au pouvoir algérien de "pratiquer la torture", poursuit la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *