Le gouvernement Canarien appelle à la solidarité des autres communautés autonomes pour lutter contre l’immigration illégale

Lors d’un point de presse, tenu mardi à Santa Cruz de Tenerife à l’issue du Conseil de gouvernement, M. Becerra a indiqué que quelque 2.000 immigrants sont  entrés de manière illégale au cours des deux derniers mois aux Iles Canaries, exprimant par la même occasion la "préoccupation" de l’Exécutif autonome quant au nombre croissant d’immigrants illégaux arrivant aux côtes canariennes.  Le gouvernement attend une solidarité et une coopération du reste des Communautés autonomes pour faire face à ce problème, a dit M. Becerra, cité par la presse locale.

Le responsable canarien a fait observer que les embarcations qui transportent ces immigrants subsahariens ne viennent pas des côtes marocaines, mais de Mauritanie.
Il a indiqué que le président du gouvernement régional, M. Adan Martin, a demandé au conseiller de la Présidence et de la Justice, M. José Miguel Ruano, et à d’autres responsables canariens, de se rendre en Mauritanie, en vue d’examiner avec le gouvernement de ce pays la conclusion d’un accord en matière de lutte contre l’immigration clandestine.

Le gouvernement espagnol avait affirmé, mardi, avoir demandé l’aide de l’Union Européenne (UE) et pris contact avec les autorités mauritaniennes pour lutter contre les mafias qui acheminent des immigrés illégaux des côtes de Mauritanie vers les Iles Canaries.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *