Le Jackpot des télécoms

L’octroi d’une deuxième licence GSM et la vente de 35 % du capital d’IAM à Vivendi, sont les deux grands appels d’offres internationaux les plus réussis. L’histoire économique du Royaume était marquée par deux grandes opérations de privations et de libéralisation des télécoms.
La première a trait à l’octroi en décembre 2000 d’une deuxième licence GSM (Méditel) au consortium piloté par Telefonica (Médi Telecom) au prix de 11 milliards de DH .
La seconde opération menée par le ministère des Finances et des Privatisations était relative à la vente de 35 % du capital de l’opérateur Maroc Telecom. Le groupe Vivendi Universal a payé la bagatelle somme de 23 milliards de DH pour être le partenaire stratégique d’IAM.
A rappeler que c’est l’agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT) qui a piloté ces deux chantiers conformément aux dispositions de la loi 24-96 qui a libéralisé le marché des télécoms au Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *