Le Japon octroie un don de 7,4 millions de dollars au Maroc

Le Japon s’allie au Maroc pour la promotion  de l’énergie solaire. Le gouvernement nippon a fait don d’un montant de 7,4 millions de dollars au Royaume, et ce pour la réalisation de la première centrale à énergie solaire photovoltaïque. Cette subvention, signée lundi 25 janvier 2010 à Rabat, par Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement et Haruko Hirose, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon à Rabat, permettra de financer le projet de promotion de l’énergie propre à partir de cellules photovoltaïques d’une puissance de 1MW à Assa-Zag. Ce fonds est orienté également vers l’acquisition de produits pour la construction de la centrale PV, le transport des produits jusqu’au Maroc, la formation à l’utilisation des équipements ainsi que la formation éducative relative au projet. De par cette synergie, les deux pays confirment la solidité de leur  coopération qui constitue un modèle de référence dans divers domaines, notamment les secteurs de l’eau, de l’électrification rurale et de l’assainissement. Intervenant à cette occasion, Amina Benkhadra a «salué le soutien permanent du Japon à plusieurs projets socio-économiques lancés par le Maroc». De ce fait, Mme Hirose a souligné «la ferme volonté de son pays d’accompagner les initiatives et les chantiers tendant à promouvoir le développement durable dans différents secteurs». En effet, cette centrale, la plus grande en Afrique, aboutira, par le biais de l’énergie produite, à l’amélioration de la qualité de la tension dans la zone et à l’alimentation de 53.000 foyers, administrations, coopératives artisanales et petites entreprises de la province d’Assa-Zag raccordées au réseau électrique.  Par ailleurs, le projet de l’énergie solaire s’inscrit parmi les priorités du Maroc. Rappelons qu’une Agence marocaine de l’énergie solaire  a été créée pour piloter ce projet de grande envergure. Présidée par Mustapha Bakkoury, l’agence est chargée d’assurer la conception du projet, son étude ainsi que le choix des opérateurs, la gestion et le suivi. De même, elle a pour mission  d’orienter et de coordonner l’ensemble des activités liées à ce projet. À noter que le projet marocain de l’énergie solaire table sur une puissance de 2.000 mégawatts. D’un coût total estimé à 9 milliards de dollars, il sera réalisé sur une superficie de 10.000 hectares répartie sur cinq sites.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *