Le Maroc exige le départ immédiat d’une diplomate suèdoise

Les autorités marocaines exigent le départ immédiat du conseiller de l’ambassade de Suède à Rabat Anna Block-Mazoyer, Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, a convoqué, mercredi 4 novembre, l’ambassadeur de Suède à Rabat Michael Odevald, pour l’informer des considérations qui ont motivé cette décision.
Au cours de cet entretien, M.Fassi Fihri a fait part à l’ambassadeur suédois d’«un manquement grave aux pratiques diplomatiques et d’une erreur professionnelle inadmissible commis par le conseiller de l’ambassade de Suède à Rabat, Mme Anna Block-Mazoyer», indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. D’après ce communiqué, Mme Block-Mazoyer a transmis à des éléments séparatistes, liés à l’Algérie et au «Polisario», un document officiel qui a été remis par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération à l’ambassade de Suède à Rabat, dans le cadre d’une démarche diplomatique. «Ce document s’est retrouvé, par la suite, entre les mains des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume», poursuit la même source.
Pour rappel, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération avait organisé le 9 octobre dernier, dans le cadre de ses briefings réguliers, une réunion consacrée aux derniers développements de la question du Sahara marocain, à l’attention des missions européennes accréditées à Rabat y compris celles de l’Union européenne, dont la Suède assure la présidence tournante.
«La remise de ce document officiel par Mme Block-Mazoyer contrevient aux règles d’éthique et de professionnalisme diplomatiques qui exigent que le contenu des documents échangés soit destiné exclusivement aux autorités gouvernementales des pays représentés. Ils ne peuvent nullement être utilisés contre les intérêts du pays d’accréditation», a souligné M.Fassi Fihri dans ledit communiqué. «Pour toutes ces considérations, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a informé l’ambassadeur de Suède à Rabat que les autorités marocaines exigent le départ immédiat de Mme Anna Block-Mazoyer», conclut le communiqué. Rappelons qu’au Maroc comme dans les autres pays, cette demande de «départ immédiat» est «une mesure exceptionnelle qui ne peut concerner que des actes très graves».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *