Le Maroc vivement intérêssé par l’initiative française d’une Union méditerranéenne

La rencontre, lundi soir à Paris, entre le ministre français des Affaires étrangères et européennes, M. Bernard Kouchner, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Benaissa, et le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, M. Taïeb Fassi Fihri, était "un premier contact très chaleureux et informel" qui a permis d’évoquer "en priorité le projet d’Union méditerranéenne souhaité par le président de la République", a déclaré M. Mattéi lors d’un point de presse.

Dans ce contexte, M. Benaissa a montré "un très vif intérêt pour cette initiative française" et exprimé le souhait d’associer le Maroc "le plus en amont possible à cette réflexion", a-t-il ajouté, notant que cette initiative est à même de "contribuer à régler les questions politiques", notamment au Maghreb.

M. Mattéi a fait savoir que "les différents aspects du dossier" du Sahara ont été passés en revue lors de cette entrevue, rappelant à cet égard que la France avait "salué à l’époque le plan d’autonomie proposé par le Maroc" et l’avait considéré comme "un élément constructif".

La question d’immigration a été "longuement évoquée avec une attention particulière apportée aux projets de co-développement qui sont les mieux à même d’aider les pays sources d’immigration à améliorer leur situation économique et sociale", a, d’autre part, indiqué le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Après avoir relevé que les entretiens ont porté aussi sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, M. Mattéi a fait remarquer qu’il a été également procédé à "un vaste tour d’horizon des questions internationales", dont la situation au Proche-Orient.

Les deux parties ont, par ailleurs, convenu de la poursuite du "rythme soutenu d’échanges de visites et de consultations" entre la France et le Maroc, a conclu le porte-parole du Quai d’Orsay.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *