Le ministère de l’Agriculture arrive à circonscrire la peste des petits ruminants

Le ministère de l’Agriculture arrive à circonscrire la peste des petits ruminants

«La situation est maîtrisée» déclare à ALM Malik Jamal chef du service des actions vétérinaires au ministère de l’Agriculture, suite à la maladie de la peste des petits ruminants qui est apparue à la fin du mois de juillet dernier dans plusieurs provinces du Royaume. Ce responsable du ministère de l’Agriculture rassure en précisant que «par rapport aux premières semaines, la situation se stabilise. Le taux global de mortalité ne dépasse pas 6,4% ». Selon M. Jamal, vu le taux de mortalité , la maladie n’aura pas d’impact négatif sur la disponibilité des ovins pour l’événement de l’Aïd El Kébir.  «Cette maladie, qui a été déclarée le 23 juillet dernier a entraîné jusqu’au 14 août la perte de 1.506 têtes de bétail sur 3005 ovins et caprins touchés par l’épidémie». Plusieurs régions du Royaume ont été touchées par le PPR. Selon M. Jamal, les trois provinces les plus touchées sont celles de Khénifra avec 18 foyers infectés, d’Ifrane et de Benslimane avec chacune 13 foyers atteints, le reste des animaux atteints se répartisse entre 17 autres provinces où des foyers ont été déclarés. Face à cette épidémie, le ministère de l’Agriculture a  pris des mesures d’urgence parmi lesquelles figurent l’isolement des animaux malades, la séquestration et la désinfection des exploitations touchées ainsi que  l’interdiction d’entrée ou de sortie des animaux. Autre mesure : la  vaccination autour des foyers atteints, dans un rayon de 1 à 3 kilomètres. A ce sujet, M. Jamal a précisé que le Royaume dispose actuellement d’un stock d’un million de doses du vaccin, une quantité suffisante pour prémunir les animaux contre cette maladie en attendant la fabrication du vaccin. «Le processus de fabrication a déjà été lancé. Le Maroc devrait disposer de son propre vaccin d’ici  fin septembre 2008».  
 Un plan d’action est en cours de préparation avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour lutter contre la peste des petits ruminants (PPR). Mercredi dernier, des experts de la FAO se sont entretenus à Rabat avec des responsables du ministère de l’Agriculture en vue d’examiner les solutions à même d’enrayer la recrudescence de cette maladie et endiguer l’épidémie.L’organisation onusienne apportera une assistance technique  surtout au niveau de l’expertise et du savoir-faire. Des formations seront également données aux laborantins sur les techniques de diagnostic de la peste des petits ruminants. Une campagne de sensibilisation a été entamée auprès des différents intervenants pour venir à bout de l’épidémie à la lumière des solutions adoptées en concertation avec la FAO.
L’élevage constitue l’une des principales activités des agriculteurs au Maroc qui compte près de 17 millions d’ovins et quelque 5 millions de caprins. Chaque année, lors de la fête de l’Aïd El Kébir au Maroc, près de cinq millions d’ovins sont sacrifiés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *