Le ministère de l’Agriculture lance Amensouss, un projet hydraulique novateur, en partenariat avec l’ONA

Nareva holding vient de céder au Fonds Igrane 13 % du capital de la société Amensouss, société gestionnaire du projet Sebt El Guerdane dans la région de Souss-Massa-Drâa. La cérémonie de signature de cet accord a eu lieu hier, mercredi 30 avril, au siège d’Attijariwafa bank, à Casablanca, en présence de Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime et président du Fonds Igrane, Mohamed El Kettani, président d’Attijariwafa bank, Mouatassim Belghazi, président du groupe ONA et Ahmed Nakkouch, président de Nareva holding. Ainsi, le Fonds Igrane rejoint le tour de table de la société Amensouss auprès de Nareva holding, filiale de l’ONA opérant dans le secteur de l’énergie et de l’environnement, du saoudien Amiantit, groupe spécialisé dans la fabrication des canalisations, et du français BRL, groupe spécialisé dans l’ingénierie et l’exploitation irriguées. En effet, le projet d’irrigation de Sebt El Guerdane permettra d’apporter une solution à la problématique de l’eau et de faire face à la baisse du niveau de la nappe phréatique dans cette zone. La solution est de ramener l’eau du barrage d’Aoulouz et par conséquent sauvegarder 9.618 hectares exploités par près de 730 agriculteurs cultivant essentiellement des agrumes destinés à l’exportation. «Ce projet cadre parfaitement avec la nouvelle stratégie agricole du pays. Il faut encourager d’autres investissements dans l’irrigation», a souligné M. Akhannouch, lors de la cérémonie de signature de cet accord. D’ailleurs, Igrane en amazigh signifie une parcelle de terre fertile. «La dimension eau est extrêmement importante. Cette alliance concrétise la nouvelle vision de l’agriculture annoncée la semaine dernière lors des premières Assises de l’agriculture à Meknès», note le président d’Attijariwafa bank.
Même souci de préservation des ressources hydrauliques pour M. Belghazi. «Pour l’ONA, c’est un grand projet parce que le groupe est conscient de l’importance de l’amont agricole pour la pérennisation des ressources. L’objectif est de faire face au déficit que connaît la nappe phréatique dans cette région», ajoute le président du groupe ONA. Pour sa part, Ahmed Nakkouch, président de Nareva holding, a annoncé que le démarrage
de ce projet est prévu pour le troisième
trimestre 2008. «D’un coût d’investissement de 800 millions DH, le chantier a été ouvert en février 2007. Pour l’heure, 56 km de canalisation sont déjà posés», affirme M. Nakkouch. Rappelons qu’en plus du conseil régional Souss-Massa-Draâ et d’Attijariwafa bank, les autres promoteurs de ce fonds sont la Banque centrale populaire (BCP), la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), le Crédit Agricole du Maroc et le groupe Holmarcom.
D’une taille globale de 200 millions Dh,  Igrane peut aller jusqu’à 500 millions DH. Le portefeuille de ce fonds est constitué de 25 à 30 participations avec un ticket minimum d’intervention de 2 millions DH. Le plafond d’investissement dans un même projet a été fixé à 15 % du montant total du fonds tandis que la durée de détention des participations oscille entre 5 et 7 ans. En fait, Igrane vise des investissements minoritaires représentant entre 10 et 30 % du capital de la société cible. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *