Le ministère de l’énergie rassure : l’approvisionnement en gaz butane ne souffre d’aucune anomalie

Le ministère de l’énergie rassure : l’approvisionnement en gaz butane ne souffre d’aucune anomalie

Dans les quatre prochains jours, quatre cargaisons de 5.000 tonnes de gaz butane chacune seront acheminées vers le Maroc. «Nous venons d’acheter 20.000 tonnes de gaz butane. Il n’y a aucun problème d’approvisionnement en cette matière. Le stock de sécurité a été toujours de 20 à 25 jours, et ce depuis des années. C’est tout à fait
normal !», assure Saïd El Aoufir, responsable de la direction des combustibles et des carburants au ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement. Au Maroc, la consommation journalière moyenne est de 4.000 tonnes de gaz butane. Tout en relevant de «petits dysfonctionnements» par-ci et par-là dans l’approvisionnement, M. El Aoufir les impute à trois raisons.
De prime abord, il y a la saison d’hiver et surtout cette vague de froid qui pousse les consommateurs à utiliser le gaz aussi pour le chauffage. Ensuite, il y a la période de l’Aïd El Adha. «C’est une fête qui reste sacrée au Maroc. Certains épiciers, camionneurs et transporteurs ont pris plus d’une semaine de vacances. Ce qui a affecté le rythme d’un approvisionnement régulier en gaz butane dans certaines régions», précise-t-il. «À cela, il faut ajouter le problème de fermeture des ports en Méditerranée à cause du mauvais temps. En plus de ces conditions climatiques difficiles, des raffineries ainsi que des ports ont été en grève en France», ajoute ce responsable au département d’Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement. Du côté des pétroliers marocains, on se veut également rassurant. «Il n’y a pas de problème de pénurie de gaz butane au Maroc. Nous avons un stock de sécurité de 20 jours. Des projets d’investissements, qui seront finalisés fin 2009, devront porter ce stock de sécurité à 45 jours», affirme Adil Ziyadi, président du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM). En effet, la cavité de la Société marocaine de stockage (somas) installée à Mohammédia dispose en permanence de 70.000 tonnes de gaz butane. Le relèvement des capacités de stockage à travers ces projets d’investissements permettra donc de relever de 25 jours la sécurité d’approvisionnement en gaz butane. Le Maroc importe 85 % de ses besoins, la Samir (Société anonyme marocaine de l’industrie du raffinage) en produit les 15% restants. La moitié des importations marocaines provient d’Algérie.  «Le problème de blocage des ports en Algérie a été derrière les difficultés d’approvisionnement qu’a connues la région de Nador», tient à souligner le président du GPM. Subventionnée par l’Etat, la bouteille de 12 kg est proposée à 40 dirhams et celle de 3 kg à 10 dirhams.
Le prix de ces bonbonnes de gaz n’a pas connu d’augmentation, lors de la dernière révision des prix décidée par le ministère  des Affaires économiques et générales, le 1er juillet 2008, pour répercuter sur le marché national la flambée des prix des carburants que connaît le marché international. La part de la compensation dans les prix de vente actuels de ces bonbonnes de gaz de 12 kg et 3 kg est de 170 %.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *