Le ministre Wallon des transports veut interdire les « sauts de puce » dans le ciel européen

Le ministre wallon des Transports s’était opposé à l’exploitation des vols que la compagnie privée marocaine Jet4You comptait assurer, trois fois par semaine, vers Casablanca à partir de Charleroi, avec une escale à Liège, le responsable wallon estimant que la courte distance entre les deux villes belges ne justifiait pas une liaison aérienne et qu’elle était préjudiciable pour l’environnement.

Selon les médias belges, un courrier a été adressé par le ministre wallon à plusieurs commissaires européens pour demander que l’Exécutif européen intervienne pour stopper le transport en avion sur petites distances, qu’il qualifie de "saut de puce".

Le ministre a ainsi envoyé son courrier à Jacques Barrot, commissaire en charges des Transports, Andris Piebalgs (Energie) et Stavros Dimas (Environnement) ainsi qu’à Louis Michel, commissaire en charge du Développement et de l’Aide humanitaire.

Dans sa missive, André Antoine justifie sa décision concernant l’interdiction, en affirmant notamment avoir basé son refus sur un rapport d’experts, se lequel le vol entre les deux aéroports (Liège et Charleroi) provoquerait des émissions de gaz à effet de serre sept à dix fois plus importantes que celles d’un bus entre les deux sites.

Des arguments peu convaincants pour le président de la société de gestion de l’aéroport de Bierset (SAB), José Happart. Ce dernier avait annoncé, jeudi, qu’il envisage de déposer vendredi un recours au Conseil d’Etat. Cette décision devrait être examinée, selon lui, lors de la tenue, ce jeudi, du conseil d’administration de la SAB.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *