Le monde secoué par la barbarie de Sharon

En Europe, les rues de Paris, Rome, Berne, Stockholm, Bilbao, Athènes… ont été investies par les manifestants pro-palestiniens. Samedi, entre de 20.000 et 40.000 manifestants ont arpenté le sol parisien en signe de soutien au peuple palestinien, parallèlement à une douzaine de défilés organisés dans d’autres villes françaises à l’appel d’une cinquantaine d’associations, partis et syndicats.
A Paris, Lionel Jospin, Premier ministre, était en tête des manifestants pour la paix, accompagné de plusieurs membres du gouvernement. Des banderoles interpellaient notamment le président et le Premier ministre français, avec l’inscription «Chirac-Jospin, agissez, allez à Ramallah». Dans la capitale italienne, quelque 5.000 personnes ont défilé sous le signe «Contre le terrorisme, l’Intifada jusqu’à la victoire». Environ 20.000 personnes ont traversé le centre de Rome jusqu’à la Piazza del Popolo, où la foule a gonflé pour atteindre environ 50.000.
A Berne en Suisse, de 9.000 à 10.000 personnes ont répondu à l’appel à manifestation lancé par une trentaine d’organisations, dont le Parti socialiste suisse (PSS) et le Parti écologiste. La manifestation pacifique, s’est déroulée dans le calme.
A Stockholm, en Suède, quelque 1.500 à 2.000 personnes ont défilé dans le calme à l’appel du comité de solidarité avec la Palestine. A Bilbao en Espagne, plusieurs milliers de personnes se sont réunies à l’appel des syndicats de gauche et notamment du syndicat agricole basque EHNE. Le secrétaire général du syndicat, Paul Nicholson faisait partie des Occidentaux qui avaient rejoint le président palestinien Yasser Arafat, à Ramallah. En Allemagne, plusieurs grandes villes ont connu le même jour des manifestations contre la présence des troupes israéliennes dans les territoires palestiniens.
A Athènes, en Grèce, un millier de membres des communautés palestinienne et arabes de Grèce ont brûlé un drapeau de l’Etat hébreu devant l’ambassade d’Israël.
En Turquie, les manifestants étaient plusieurs milliers à se rassembler à Ankara et Trabzon et Istanbul, entre autres. A Istanbul, des syndicalistes et des membres de groupes féministes ont déposé des couronnes mortuaires devant le consulat d’Israël.
A Sydney, en Australie, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant le consulat des Etats Unis pour protester contre l’alignement de l’administration américaine sur les bavures israéliennes. Les manifestants ont tenté d’occuper le consulat et les heurts qui s’en sont suivis, ont fait deux blessés légers parmi les éléments de la police.
En Afrique, les rues de Kampala, capitale ougandaise, ont accueilli des dizaines de centaines de manifestants qui ont bravé l’interdiction de la police pour dénoncer l’occupation des territoires palestiniens par l’armée israélienne et demander l’envoi d’une force de paix de l’ONU au Proche-Orient.
A Kano, quelque 5.000 Nigérians de confession musulmane ont manifesté vendredi dans une mosquée de la ville. Aux Etats-Unis, des centaines de personnes sont descendues dans les rues de New York, pour manifester contre l’offensive menée par Israël dans les territoires palestiniens, qu’ils ont comparée aux exactions de l’Allemagne nazie. A New York, les manifestants ont traversé le pont de Brooklyn pour gagner l’Hôtel de ville en brandissant des pancartes sur lesquelles ont pouvait notamment lire « SharonHitler ». A Miami Beach, en Floride, quelque 250 manifestants ont organisé un rassemblement au Mémorial de l’Holocauste de la ville, situé dans un quartier majoritairement juif, qualifiant l’agression israélienne envers les Palestiniens d’holocauste du temps présent. En Californie, des manifestations ont été organisées toute la semaine sur divers campus universitaires, notamment à Los Angeles et San Francisco, et surtout sur celui de Berkeley. Au Chili, plus de 2.000 membres des communautés arabes du pays ont manifesté pour exiger la fin des violences exercées par l’armée israélienne et son retrait immédiat des territoires autonomes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *