Le Mouvement populaire replonge dans la dissidence

Le Mouvement populaire replonge dans la dissidence

Le Mouvement populaire bouillonne en pleins préparatifs pour son onzième congrès. Mohamed Fadili, M’hamed El-Morabit et Hassan Lmaouni, tous les trois membres du bureau politique du MP, s’insurgent de nouveau contre la direction du parti. Les trois cadres meneurs de la Coordination nationale pour un Mouvement populaire démocratique (CNMPD) ont rendu public, dimanche 11 avril, un communiqué pour dénoncer des «dysfonctionnements» qui entravent le bon déroulement des préparatifs du prochain congrès national du parti. «Nous tenons à porter à la connaissance de l’opinion publique que l’essentiel des travaux du comité préparatoire du onzième congrès, depuis sa première réunion tenue à Rabat, le 6 février dernier jusqu’à sa dernière réunion tenue samedi 10 avril, a été caractérisé par les mêmes pratiques malsaines consistant en la mise à l’écart et la marginalisation des cadres et des acteurs du Mouvement populaire connus par leur honnêteté et leur efficacité», souligne le communiqué. Selon la Coordination, la mise à l’écart des militants du MP a «créé un climat d’intimidation contre les opinions contraires et de provocation des militants afin de leur imposer des orientations unilatérales pour la sélection des congressistes. Ceci s’inscrit dans l’objectif de déboucher sur un congrès monté de toutes pièces et d’orienter les résultats du congrès vers la reproduction des mêmes instances avec les mêmes têtes et les mêmes responsables, ce qui constituera une véritable crise qui menacera l’avenir du parti haraki». La CNMPD rappelle, par ailleurs, qu’elle a initié une dynamique intellectuelle, politique et organisationnelle rénovatrice au sein du parti afin de consacrer les principes de la démocratie interne, la modernisation politique et le renouvellement des élites.
Certains observateurs de la scène politique nationale voient dans la sortie médiatique de Mohamed Fadili, M’hamed El-Morabit et Hassan Lmaouni en pleins préparatifs du congrès du MP  des prémices de dissidence au sein du parti dirigé par Mohand Laenser. «Nous estimons que le temps est venu pour enclencher un processus de mise à niveau du parti. Ceci doit passer en premier lieu par la mise en place des canaux de communication au sein du MP. Lors de la réunion du comité préparatoire tenue samedi dernier, nous avons largement mis en exergue les dysfonctionnements qui entravent les préparatifs du prochain congrès du parti. Notre ambition est que cette étape sera marquée par un climat de transparence et de respect de la démocratie», a affirmé Mohamed Fadili, secrétaire général-adjoint du MP, dans une déclaration à ALM. Interrogé sur sa candidature au poste de secrétaire général du parti haraki, Mohamed Fadili s’est contenté d’une déclaration prudente. «Il ne faut pas se précipiter. Il est encore prématuré de parler de ma candidature à ce poste. En temps convenu, je dirai mon avis sur ce sujet», a-t-il révélé à ALM.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *