Le PAM s’engage à orienter la politique du gouvernement à partir de l’opposition

Le PAM s’engage à orienter la politique du gouvernement à partir de l’opposition

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) a réaffirmé, samedi 17 octobre, sa position constante à l’égard du gouvernement et sa volonté de poursuivre son action conformément à sa position politique actuelle. C’est ce qui ressort d’un communiqué du PAM rendu public à l’issue d’une réunion du bureau national du parti. Le PAM a précisé que cette position «correspond à sa conviction que l’action d’un parti ne doit pas se confiner dans la participation au gouvernement en tant que fin en soi». La fonction essentielle de l’action du parti étant, selon la même source, «d’encadrer et de représenter les citoyens, de jouer un rôle de médiateur pour transmettre et exprimer leurs doléances et de pratiquer la politique de proximité». Le communiqué du bureau national a précisé que «la fonction de l’opposition ne réside pas dans la déstabilisation des équilibres politiques en place, la surenchère fondée sur la violence verbale ou l’exploitation du consensuel existant à des fins politiciennes étroites et de faits éphémères pour parler de crise politique ou institutionnelle». Contacté par ALM, Milouda Hazib, membre du bureau national du PAM, a affirmé que son parti est porteur d’une politique correctrice et d’une vision différente de l’opposition. «Le PAM ne recherche pas des postes même si nous avons actuellement la majorité au Parlement. Notre parti entend poursuivre son action depuis sa position actuelle. Il est question pour nous de mener aujourd’hui une opposition différente», a expliqué Mme Hazib. «Ce qui importe pour le PAM c’est l’intérêt général et non les intérêts partisans étriqués. Nous entendons orienter la politique gouvernementale et la législation vers l’intérêt des citoyens», a-t-elle noté. Le communiqué du PAM a, par ailleurs, rappelé son vote positif en faveur du programme gouvernemental en raison du sérieux de son contenu et des perspectives qu’il ouvrait. Et d’ajouter que le PAM, dans sa nouvelle position au Parlement, continuera à observer le degré de fidélité du gouvernement à ses engagements, comme il «n’hésitera pas à présenter les propositions jugées nécessaires pour le renforcement des choix auxquels le pays a opté en matière de démocratie, de modernisation, de développement durable et de traitement des dysfonctionnements pouvant entraver la poursuite des chantiers de réforme».


Démenti d’un éventuel retrait du RNI du gouvernement


Le président du RNI, Mustapha Mansouri, a démenti, dimanche, les rumeurs sur un éventuel retrait du parti du gouvernement. «Ces rumeurs, qui ont accompagné l’élection du président de la Chambre des conseillers, sont une réaction de certains militants qui n’ont pas apprécié l’échec de notre candidat, qui appartient à la majorité, lors de l’élection du président de la Chambre des conseillers», a-t-il déclaré à la MAP. «Ce qui s’est passé lors de cette élection n’est pas une bonne chose, ni pour la majorité ni pour la démocratie au Maroc», a estimé Mustapha Mansouri.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *