Le PJD rafle 8 sièges contre 3 pour l’Istiqlal

Le PJD rafle 8 sièges contre 3 pour l’Istiqlal

Il est 21 heures à Casablanca. Deux heures se sont écoulées depuis la clôture des bureaux de vote ce vendredi 25 novembre. Les dès ont été, bel et bien, jetés déterminant ainsi l’avenir des candidats aux législatives dans les différentes circonscriptions de la ville. L’ambiance au local du parti de l’Istiqlal (PI), sis au boulevard Bourgogne, n’est pas différente de celle des autres partis. L’impatience fait perdurer l’attente pour les istiqlalis. Petits et grands, femmes et hommes se sont donné rendez-vous à leur QG  pour soutenir leurs futurs élus. Le suspens s’annonce à l’arrivée de chaque procès-verbal émanant des bureaux de vote de la préfecture. Tandis que les décomptes provisoires s’effectuaient à huis clos entre les membres du parti, une seule chose préoccupait le reste des présents : le classement obtenu par Yasmina Baddou, tête de liste du parti dans la circonscription électorale de Casablanca-Anfa et qui partage la liste du PI avec Mustapha Haykar, Abdelkarim Ayoub et Mustapha Khadrouf. Bien que Yasmina Baddou eût décroché de nouveau le mandat dans la Chambre des représentants, la joie des partisans de l’Istiqlal fut mitigée. Mme Baddou est arrivée, selon les résultats provisoires, deuxième dans la circonscription d’Anfa devancée par Abdesamad Haykar du Parti de la justice et du développement (PJD). La montée des «Pjdiste » dans les législatives anticipées fut l’un des faits marquants de ces élections, premières du genre après l’adoption de la nouvelle Constitution. À Casablanca, le PJD a décroché huit sièges. Outre Abdessamad Haykar et Abdelhak Ennajhi d’Anfa, les autres élus membres de la Chambre des représentants, issus du PJD, au titre des résultats provisoires des législatives 2011 sont : Rachid El Kabil, Abdellatif Naciri respectivement dans la circonscription d’Ain Chock. Abdelouahab Raji et Mohammed Khairi ont été élus dans El Fida Mers-Sultan, Abdelmjid Joubij à Ben Msik tandis que Saâd Eddine El Otmani à Mohammedia. Karim Ghellab du PI est également reconduit dans la circonscription électorale de Ben M’sik en parallèle à Mohamed Joudar de l’Union constitutionnelle. Par ailleurs, Ouadia Ben Abdellah et Mohammed Touimi Benjeloun du RNI, ont été élus membres de la Chambre des représentants respectivement dans la circonscription électorale d’Anfa et d’El Fida. Le Mouvement populaire est représenté, pour sa part, à la Chambre de représentants par Abelhak Chafik, élu dans la circonscription d’Ain Chock. A Mediouna, Salah Eddine Aboulghali, du Parti authenticité et modernité, et Mohamed Mestaoui du PI ont été élus membres de la Chambre des représentants dans ladite circonscription.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *