Le PJD soutient « la résistance » au Liban et en Palestine

"Nous appelons au soutien des mouvements de résistance au Liban et en Palestien pour combattre le terrorisme d’Etat et des crimes humanitaires commis par l’entité sioniste", a déclaré Saâd Eddine El Othmani, secrétaire général du PJD (modéré) lors du congrès extraordinaire de son parti réuni dans la journée pour débattre exclusivement des questions internes.

Saâd Eddine El Othmani n’a pas précisé à qui son appel est adressé, ainsi que la nature de ce soutien.

"Ce terrorisme d’Etat couvert par les Etats-Unis doit faire l’objet de poursuites judiciaires contre l’entité sioniste" a ajouté le responsable du PJD avant de condamner le fait qu’Israël "tue des civils désarmés et détruit des infrastructures en arguant vouloir libérer seulement deux soldats israéliens au Liban".

"Le monde ne bouge pas alors qu'(Israël ndrl) détient plus de 10.000 Palestiniens en majorité des civils", a-t-il poursuivi.

L’assemblée extraordinaire du PJD, à laquelle ont participé quelque 2.000 doit approuver des textes devant adapter les statuts du parti à la nouvelle loi sur les partis politiques mise en vigueur au printemps 2006 au Maroc.

Celle nouvelle loi insiste notamment sur la nécessité d’une présence d’un quota de jeunes et de femmes au sein des instances dirigeantes de chaque parti.

Elle demande aussi aux partis politiques de respecter les délais d’organisation périodique des congrès ainsi que l’obligation de la publication des comptes financiers de chaque parti.
Le PJD compte actuellement une quarantaine de députés sur un total de 325.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *