Le plan Khouja pour réformer la Chambre des conseillers

L’amélioration du rendement de la Chambre des conseillers est à l’ordre du jour. La deuxième Chambre s’est dotée d’une nouvelle stratégie de gestion. Cette stratégie vient d’être validée par le président et approuvée par le bureau de cette Chambre. Contacté par ALM, Abdelouahid Khouja, nouvellement nommé par SM le Roi au poste de secrétaire général de la deuxième Chambre, a expliqué les contours de la nouvelle vision stratégique «La nouvelle stratégie de gestion de la Chambre des conseillers se décline en deux volets. L’un politique qui relève du ressort du président de la Chambre et l’autre relatif à la gestion qui dépend du secrétariat général», a-t-il indiqué. La stratégie vise, en outre, à atteindre quatre objectifs. «Il s’agit, dans un premier point, d’améliorer le rendement de cette Chambre dans le domaine législatif. Cette stratégie vise également à assurer une vraie coordination avec la Chambre des représentants. Il est aussi question de mettre en place une politique de communication basée sur le contact direct avec les faiseurs d’opinions. Nous ambitionnons enfin d’assurer une nouvelle vision en matière de gestion», a expliqué M. Khouja. Le secrétaire général de la Chambre des conseillers a précisé qu’il a déjà présenté au bureau les contours généraux du plan d’action opérationnel pour la période 2010-2012 visant à atteindre les objectifs tracés par la stratégie. Selon M. Khouja, ce plan d’action se décline en trois axes primordiaux. Le premier axe se rapporte à la gestion des ressources humaines. La stratégie ambitionne dans ce cadre de garantir un rendement plus satisfaisant des agents de la Chambre des conseillers. «Notre plan vise, entre autres, à mettre fin à la dichotomie qui a régné pendant plusieurs années faisant la distinction entre les fonctionnaires de la Chambre et ceux des groupes parlementaires», a noté M. Khouja. Le deuxième axe concerne la logistique et les systèmes d’information. Sur ce point, M. Khouja a souligné que la Chambre des conseillers manque de vision et de modes de gestion opérationnels. «Les méthodes actuelles sont archaïques. Notre stratégie se base sur la modernisation des outils et le partage de l’information. D’ailleurs, le site Internet de la Chambre sera lancé correctement et va constituer le miroir des activités de la Chambre des conseillers», a expliqué M. Khouja. Le troisième axe concerne la communication interne et externe. Il est prévu dans ce cadre, selon la même source, d’organiser des rencontres de concertations élargies avec les fonctionnaires de la Chambre des conseillers pour déceler les dysfonctionnements à remédier. En matière de communication externe, Abdelouahid Khouja a affirmé que la nouvelle stratégie prévoit une redéfinition du rôle de la télévision dans ce domaine afin de redorer le blason de la Chambre ternie par l’absentéisme des conseillers. Le secrétaire général de la Chambre des conseillers a indiqué que la mise en œuvre de la nouvelle stratégie se fait essentiellement en concertation globale et consensuelle avec l’ensemble des acteurs et va se traduire dans l’immédiat par l’amélioration des conditions de travail des fonctionnaires de la Chambre des conseillers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *