Le pornographe d’Agadir Philippe Servaty a été entendu par un juge d’instruction belge

Nouveau rebondissement dans l’affaire du tristement célèbre Philippe Servaty. Selon le journal belge, " La Dernière Heure", ce dernier serait même passer aux aveux devant le juge. L’ancien journaliste du quotidien "Le Soir" admit avoir "pris les photos, mais nia les avoir diffusées sur le Net. Il est donc reparti libre. Toujours pas inculpé", explique "La Dernière Heure".

En Belgique, Philippe Servaty est poursuivi pour outrage aux bonnes mœurs. L’ instruction en cours menée par le juge Daniel Fransen est intervenu suite à une requête du parquet de Bruxelles. En substance, cette instruction « vise les agissements imputés à l’ex-journaliste, Philippe Servaty, qui, à plusieurs reprises, avait diffusé, sur un site pornographique d’Internet, des images de ses ébats avec des femmes marocaines rencontrées à Agadir ».

Après l’éclatement de l’affaire en juin 2005, le journal "Le Soir" avait poussé Philippe Servaty à la démission.

L’affaire avait également défrayé la chronique au Maroc et provoqué un grand émoi parmi la communauté marocaine de Belgique, dont plusieurs membres, notamment des élus, se sont mobilisés pour soutenir les femmes victimes de Servaty qui avaient été condamnées au Maroc.

Rappelons que onze des treize jeunes femmes qui étaient détenues  à la prison d’Aït Melloul, dans le cadre de l’affaire Servaty ont été libérées au moi de janvier après plusieurs mois d’incarcération.

A lire aussi : l’article du journal belge "La Dernière Heure"

Sur ALM : Servaty, Agadir et la Justice belge

Aujourdhui.ma

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *