Le Premier ministre ordonne la création d’outils de contrôle du respect par les investisseurs de leurs engagements avec l’Etat

Le Premier ministre ordonne la création d’outils de contrôle du respect par les investisseurs de leurs engagements avec l’Etat

Hier, lundi 28 juillet, à Rabat, le Premier ministre Abbas El Fassi a fait le bilan des projets approuvés par la Commission des investissements depuis son arrivée à la Primature.
Présidant la Commission des investissements, il a tenu un discours dans lequel il a rappelé les réalisations du gouvernement actuel, mais aussi celles du gouvernement de l’ex-Premier ministre Driss Jettou. En effet, depuis sa nomination à la tête du gouvernement, le Premier ministre a approuvé 62 projets d’investissement d’un montant global de 27 milliards de dirhams devant générer 15.000 emplois. La réunion d’hier est la quatrième tenue par la Commission des investissements au cours de ces huit derniers mois. «Nous avons enregistré avec beaucoup de satisfaction la forte présence des investisseurs arabes et étrangers qui ont représenté 50 % du total des investissements au cours des six premiers mois de cet exercice», a lancé le Premier ministre lors de cette réunion. C’était aussi l’occasion pour Abbas El Fassi de revenir sur les investissements réalisés entre 2002 et 2007, et de rendre, ainsi, hommage au travail fait par son prédécesseur Driss Jettou.
«La part des investissements dans le PIB est passée de 25% en 2002 à 31% en 2007. Au cours de cette même période, le volume des investissements a quadruplé», a ajouté le Premier ministre.
S’adressant au comité technique de la Commission des investissements, Abbas El Fassi a appelé les membres de ce comité à réaliser un rapport sur les projets approuvés qui doit être présenté lors de la dernière réunion de la Commission des investissements pour l’exercice 2008.
Le Premier ministre a annoncé également la mise en place de mécanismes pour le suivi et l’évaluation du degré de respect des cahiers des charges signés entre les investisseurs et l’Etat. «Il est aussi question de donner la priorité à des projets au rendement économique élevé et ayant un impact positif sur le développement du pays. Et ce tout en travaillant à l’intégration des petites et moyennes entreprises dans ces projets», a précisé M. El Fassi.
La dernière réunion de la Commission des investissements remonte au mardi 20 mai dernier.  Lors de cette rencontre, les membres de cette Commission ont approuvé 14 projets d’investissement d’un montant global de 8 milliards de dirhams qui contribueront à créer 1.943 emplois. Lors de cette réunion, la Commission s’est penchée sur 24 projets, dont 18 ont été présentés pour adoption et six pour arbitrage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *