Le président Hollande devant les parlementaires: «Le Maroc s affirme comme un pays de stabilité et de sérénité»

Le président Hollande devant les parlementaires: «Le Maroc s affirme comme un pays  de stabilité et de sérénité»

Le président français François Hollande a prononcé, jeudi 4 avril au Parlement, un discours très engagé en présence des deux Chambres réunies et des membres du gouvernement. «La France a confiance dans le Maroc», tel est le message véhiculé par le président français. Investissements, échanges commerciaux, question du Sahara, droits des femmes, Printemps arabe, Mali, sont autant de thèmes qui ont été abordées par le président français. Dans son discours, M. Hollande a mis en exergue les relations d’amitié entre la France et le Royaume en les qualifiant de «qualité rare» et «exceptionnelle». Le président français a insisté sur l’importance d’intensifier les relations entre les deux pays tout en mentionnant que «la France et le Maroc poursuivent un partenariat d’exception». Il n’a pas manqué de souligner que «le Maroc s’affirme comme un pays de stabilité et de sérénité» en notant les principales avancées, notamment au niveau des droits des femmes avec la promulgation de la Moudawana, le pluralisme politique, la création de l’Instance équité et réconciliation, qui selon le président, devraient constituer un modèle de référence pour de nombreux pays. Malgré ces progrès, M. Hollande a relevé que le Maroc fait face à de nombreuses attentes dans la santé et la justice. Sur le volet économique, le président a tenu à rappeler que la France est le premier partenaire commercial du Maroc. Les échanges entre les deux pays ont représenté 8 milliards d’euros en 2012. La France est aussi le premier investisseur au Maroc. A ce sujet, M. Hollande a précisé que près de 6 milliards d’euros ont été investis par des entreprises françaises au Maroc durant les dix dernières années et un milliard d’euros au cours de la seule année 2012. Dans son discours, le président a mis l’accent sur une idée nouvelle, à savoir la colocalisation industrielle. «Ce qui est bon pour le Maroc sera bon pour la France. Les activités créées au Maroc seront favorables à l’emploi en France. Chaque fois qu’il y aura un investissement, cela sera utile aux deux pays», a-t-il déclaré.
Sur la question du Sahara, M. Hollande a déclaré que le plan d’autonomie est une base « sérieuse » et « crédible » en vue d’une solution négociée. Ce dernier a rappelé que la France soutient les efforts des Nations Unies pour parvenir à une solution définitive à cette question. Il n’ a pas manqué de souligner la nécessité d’œuvrer pour la relance du Maghreb pour permettre une intégration régionale en tant que choix stratégique dans l’intérêt des peuples de la région. Par ailleurs, M. Hollande a assuré que la menace terroriste dans la région d’Afrique de l’Ouest et du Sahel constitue un péril non seulement pour les pays concernés ou les pays voisins mais pour toute l’Afrique et l’Europe. Le président a expliqué que pour ces raisons précises, la France a pris «ses responsabilités» au Mali, au nom de la communauté internationale avec l’aide de tous «d’empêcher l’établissement au cœur de l’Afrique d’un sanctuaire terroriste».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *