Le président Othman Benjelloun monte au créneau pour faire taire les rumeurs

Le président Othman Benjelloun monte au créneau pour faire taire les rumeurs

Othman Benjelloun sort de son mutisme. Suite à des informations qui ont défrayé la chronique financière, au cours de ces dernières semaines, sur la fusion de BMCE Bank avec une autre banque, le président-directeur général de BMCE Bank dément toute opération de changement dans le capital de sa banque. «Je me sens dans l’obligation de démentir les rumeurs de fusion de BMCE Bank avec une quelconque banque», souligne M. Benjelloun dans une mise au point suite à la publication d’articles de presse abordant ce sujet. «Je me sens dans l’obligation d’assumer ma responsabilité de président du Groupe BMCE de rassurer l’ensemble des employés et cadres de BMCE Bank – aujourd’hui, 7.859 salariés, 7.859 banquiers fidèles et dévoués à leur banque- qu’aucune discussion, proposition ou négociation n’a eu lieu avec un quelconque groupe national, banque marocaine ou étrangère pour une cession des actions de BMCE Bank détenues aujourd’hui à hauteur de 40% du capital par notre Holding FinanceCom et notre compagnie d’assurance RMA Watanya», affirme M. Benjelloun. «Notre banque est actuellement dans une phase de croissance, de consolidation et de développement aussi bien au Maroc que dans les 22 pays où elle est présente. Cette année 2009, notre institution célèbrera, les 24 et 25 octobre prochain, le 50 ème anniversaire de sa création, avec les autorités gouvernementales, nos amis, nos clients et nos cadres», ajoute-t-il. En effet, BMCE Bank a été créée en 1959 par les pouvoirs publics et elle a été privatisée en 1995. «Les représentants des médias y seront conviés et constateront alors notre volonté de maintenir la direction de notre banque, de maintenir le contrôle de notre groupe sans partage, sans cession et sans fusion. Ils constateront comment nous projetons BMCE Bank pour les 50 années à venir», conclut M. Benjelloun. 
La dernière grande opération financière chapeautée par ce grand banquier remonte au mardi 1er septembre avec plus de 9 milliards de dirhams. Un montant qui correspondant à la somme que doivent payer le Groupe FinanceCom et la CDG pour acquérir les 64,36% du capital de Méditélécom, représentant la totalité de la participation de Telefonica et Portugal Telecom. En 2008, et malgré un contexte international marqué par des turbulences financières et économiques, le Groupe BMCE Bank avait réussi à réaliser un résultat positif en 2008. Au cours de l’exercice précédent, le groupe a affiché un total bilan consolidé, dépassant la barre des 150 milliards de dirhams, un PNB s’inscrivant en hausse de 41% à plus de 6 milliards de dirhams et un résultat net du groupe qui a progressé de 46% à 1,4 milliard  de dirhams. La stratégie mise en place par le groupe visant à renforcer son positionnement à l’étranger a connu un succès sans conteste en 2008, puisque BMCE Bank a connu une montée en puissance de ses activités à l’international, avec une contribution de 7% dans le résultat net part du groupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *