Le sondage, thermomètre d’opinion

Malheureusement, répond le spécialiste Frédéric D’Astous, il n’y a pas de réponse unique à cette question. La solution dépendra toujours des circonstances caractérisant chaque démarche de sondage. Tous sont susceptibles d’éprouver des difficultés lorsqu’il est temps de formuler les questions d’un sondage.
Les problèmes rencontrés le plus souvent ont en commun la difficulté de communiquer au répondant ce qu’on désire exactement savoir de lui. Par chance, il est relativement aisé de résoudre ce problème en suivant une méthode de travail. En premier lieu,selon M.D’Astous, il est important que le sondeur précise son objectif global. Quel problème veut-on solutionner ? Quel est « LE » motif de ce sondage ? C’est ce qui permettra d’éviter de poser des questions à côté du sujet. La difficulté à identifier un seul objectif pourrait camoufler une imprécision au niveau des attentes par rapport à la démarche de sondage. En second lieu, on doit se demander comment se découpe l’objectif global. Dans le jargon, c’est ce qu’on nomme les dimensions. Chaque dimension constitue un type d’élément qu’il nous faudra aborder pour répondre aux exigences de notre objectif global. Par exemple, si l’objectif global est de : « réaliser une description des emplois d’été des étudiants », nos dimensions pourront être : l’étudiant, son domaine d’étude et le travail estival trouvé. En troisième lieu, d’après M.D’Astous, il y a l’identification de ce qui nous permettra de mesurer nos dimensions.
Dans le jargon, c’est ce qu’on nomme des indicateurs. Chaque indicateur représente une des mesures à prendre pour avoir une idée précise de la composition de notre dimension. Chaque indicateur représente l’objectif d’une question. Ce que vous irez mesurer se nomme une variable. Ainsi, la relation entre la variable et l’indicateur est la suivante : l’indicateur c’est l’objectif de la question alors que la variable c’est sa réponse, sa mesure. Dans notre exemple, une de nos dimensions était « le domaine d’étude ». A noter que si plusieurs dimensions peuvent se découper en plusieurs indicateurs, il ne doit y avoir qu’une variable pour chaque indicateur. En effet, la variable est « LA » mesure de l’indicateur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *