Le travail domestique des mineures toléré par la société : Des chiffres qui donnent froid dans le dos

Le travail domestique des mineures toléré par la société : Des chiffres qui donnent froid dans le dos

Aujourd’hui et par le passé également, le travail domestique des filles âgées de moins de 15 ans est une pratique courante, elle est tolérée par la société et bénéficie d’un vide juridique dérangeant en la matière. Si l’on fait appel aux chiffres, selon les résultats de l’enquête nationale sur l’emploi, menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) au premier trimestre de l’année 2009, sur les 8,9 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans que compte le Maroc, environ 174.000 d’entre eux sont soumis au travail précoce. Ce qui serait l’équivalent de 3,8% des enfants de cette tranche d’âge. 44% de ces mineurs exploités sont des fillettes. La tendance d’évolution de ce chiffre n’est malheureusement pas baissière puisque, d’après les données fournies par le HCP en juin 2012, cet organisme estime à 123.000 le nombre d’enfants âgés de 7 à moins de 15 ans qui travaillaient en 2011. 91,7% de ces petites mains résident en milieu rural et la proportion des filles y est de 46,7%. Ces filles sont dans leur majorité exploitées dans le travail domestique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *