Le volume du pétrole importé en recul de 37,4%

Le volume du pétrole importé à fin février dernier a enregistré un important recul  de 37,4%. C’est ce qui ressort du dernier rapport des indicateurs mensuels des échanges extérieurs publié par l’Office des changes. Aussi, les importations du Maroc en pétrole brut ont atteint, à fin février dernier, quelque 639.500 tonnes contre environ 1 million de tonnes une année auparavant. Par ailleurs, en dépit du recul du volume importé, la facture pétrolière du Royaume, durant les deux premiers mois de l’année en cours, s’est bonifiée de 1,4% pour atteindre 2.846,4 millions de dirhams, contre 2.806,6 millions de dirhams une année auparavant, relève-t-on de même source. Cette progression s’explique essentiellement par la hausse des prix du brut sur les marchés internationaux. Aussi, le prix moyen de la tonne du pétrole brut importée s’est élevé, à fin février dernier, à 4.451 dirhams au lieu de 2.749 dirhams en 2009, enregistrant ainsi une hausse de 61,9%. Les principaux fournisseurs du Maroc en pétrole, durant la période janvier-février 2010, ont été l’Irak avec 1.257,8 millions de dirhams, l’Arabie Saoudite avec 974,1 millions de dirhams et la Russie avec 614,5 millions de dirhams. Aussi, dans ses statistiques encore provisoires, l’Office des changes fait état également de progressions au niveau des achats des gasoils et fuel oils en hausse de 44,3%, de gaz de pétrole et autres carburants en hausse de 35,5% et d’énergie électrique qui a enregistré 608,7 millions de dirhams au lieu de 206,4 millions de dirhams, l’année précédente. Suite à cette évolution, les importations des produits énergétiques en général ont progressé de 17,8% pour atteindre, à fin février 2010, quelque 9,1 milliards de dirhams. Aussi, à fin février 2010, les échanges commerciaux du Maroc avec l’étranger se sont élevés à 59.579,2 millions de dirhams, contre 57.123,2 millions de dirhams un an auparavant, en hausse de 4,3% ou 2.456 millions de dirhams. Sur le plan des échanges internationaux avec le Maroc, l’Europe, a enregistré pour sa part 37.144,7 millions de dirhams, et participe pour 62,4% dans le total des échanges, suivie de l’Asie avec 12.353,6 millions de dirhams soit 20,7% des échanges, de l’Amérique avec 5.969,4 millions de dirhams soit 10%, de l’Afrique avec 3.810,6 millions de dirhams à hauteur de 6,4% et de l’Océanie avec 300,9 millions de dirhams soit 0,5% des échanges. Par ailleurs, la France occupe le premier rang avec 10.817,5 millions de dirhams ou 18,2% du total des transactions commerciales du Maroc avec l’étranger. Premier client avec 4.252,9 millions de dirhams soit 22,7% et premier fournisseur avec 6.564,6 millions de dirhams soit 16,1%, la France fait  ressortir un déficit des échanges commerciaux de 2.311,7 millions de dirhams et un taux de couverture des importations par les exportations de 64,8%.  L’Espagne, quant à elle, vient au deuxième rang avec 7.553,4 millions de dirhams soit 12,7% des transactions commerciales avec le Royaume.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *