Législatives 2007 : Les résultats définitifs des élections seront annoncés le 9 septembre

Législatives 2007 : Les résultats définitifs des élections seront annoncés le 9 septembre

Le ministère de l’Intérieur a affirmé, hier à Rabat lors d’une conférence de presse, avoir pris toutes les dispositions nécessaires pour proclamer les résultats définitifs  dans la soirée du dimanche 9 septembre et "éviter le scénario de 2002". Lors de cette conférence organisée par plusieurs hauts responsables du ministère de l’Intérieur, dont le directeur des élections El Hassane Aghmari, il a été annoncé que la soirée du 7 septembre sera consacrée au suivi du taux de participation, alors que celle du 8 connaîtra l’annonce des résultats provisoires avant de réserver la soirée du 9 à l’annonce des résultats définitifs.
La rencontre d’hier mercredi était notamment réservée à la présentation des chiffres relatifs à la préparation logistique du prochain scrutin et du coût des diverses opérations qui y sont liées. Le prochain scrutin coûtera ainsi 500 millions DH au budget de l’Etat. Selon les données révélées par le ministère de l’Intérieur, l’organisation du scrutin a nécessité une enveloppe budgétaire de 240 millions DH. L’équipement des 38.687 bureaux de vote a nécessité 10 millions DH pour l’acquisition de 11.000 urnes transparentes, 60.000 cadenas et 19.400 bouteilles d’encre indélébile (250 ml). Mais aussi 38.687 portraits officiels de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ainsi que 166.000 recharges téléphoniques (50 DH chacune), en plus de 2.500 téléphones portables et 38.687 sceaux propres aux bureaux de vote. Pour les besoins des seuls bulletins de vote uniques, le ministère de l’Intérieur a consommé 500 tonnes de papier (120 grammes) pour imprimer 17 millions bulletins grâce aux services de 6 imprimeries privées sélectionnées parmi quinze. Cette seule opération a nécessité un budget de 17 millions DH.
Le ministère de l’Intérieur a également affecté 150 millions DH à l’administration territoriale pour l’aider à s’acquitter de ses tâches dans les meilleures conditions. 120 millions DH sont ainsi affectés aux dépenses de déplacements, d’équipements des bureaux et de nourriture. Les provinces et les préfectures ont eu droit également à près d’un millier d’ordinateurs, 330 imprimantes et 560 photocpieuses.  Les autres imprimés (PV…) ont nécessité un budget de 5 millions DH. 
Selon les chiffres dévoilés par le ministère de l’Intérieur, les différentes campagnes de sensibilisation et de communication (généralisation de la CIN, appel à l’inscription sur les listes électorales…) ont nécessité une enveloppe de 30 millions DH. Au total, les chaînes de télévision publiques ont diffusé 1.500 spots et 1.524 fils pédagogiques, alors que les radios nationales ont diffusé un total de 3.148 spots et 9.144 spots de sensibilisation. Pour les Marocains de la diaspora, 1.230 affiches ont été destinées aux consulats du Royaume à l’étranger, affirment les responsables du ministère de l’Intérieur. Bien avant le lancement des préparatifs du prochain scrutin, une enveloppe de 200 millions DH a été consentie aux partis politiques en guise d’avance sur la subvention étatique dédiée au financement de la campagne électorale. Selon la loi sur les partis politiques, les formations qui n’arrivent pas à atteindre le seuil de 6 % des voix sont tenues de restituer les sommes perçues dans le cadre de cette subvention.


Avalanche de plaintes contre les ministres candidats

Une série de plaintes en justice ont été déposées auprès des parquets du Royaume à l’encontre de 12 ministres candidats au prochain scrutin. Selon le ministère de l’Intérieur, ces plaintes sont examinées par la justice et ont toutes trait à des allégations de violation des législations encadrant les élections. 13 ministres du gouvernement Jettou prennent part à ces élections, soit autant que les membres du Corcas.    

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *