Les agences de voyages perdent 50% de leur clientèle sur le produit Pèlerinage à La Mecque

Les agences de voyages perdent 50% de leur clientèle sur
le produit Pèlerinage à La Mecque

«Seulement 5263 pèlerins se sont inscrits auprès des agences de voyages cette année contre 10.400 en 2006, soit une baisse de 50%. Notre quote-part va diminuer d’année en année», déplore à ALM Faouzi Zemrani, président de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM). Lors d’une conférence de presse tenue, mardi 10 juin, à Casablanca, les professionnels du secteur ont mis l’accent sur l’augmentation des inscriptions pour le produit public alors que celles-ci ont chuté pour le privé. La part des agences a chuté de 32% par rapport à l’année dernière. En fonction des régions, cette  baisse varie de 5% à 52%. «Ces résultats sont catastrophiques pour notre secteur. Le système mis en place va broyer les agences de voyages et va éliminer  de facto les individus qui ont la possibilité de voyager avec des agences de voyage», indique M. Zemrani. Le fait est là, les Marocains préfèrent désormais se diriger vers le secteur public car les atouts sont de taille. Il y a la  garantie de l’Etat, le service est rendu gratuitement et  le prix est maîtrisé. Des atouts que les citoyens ne retrouvent pas dans les agences de voyages. 
Les cas d’escroquerie ne manquent pas, sans compter le problème des services de base qui font souvent défaut, à savoir les prix, le manque de confort, d’assistance, de proximité et d’expérience.
L’arnaque des pèlerins est devenue une habitude qui revient chaque année. Ce qui porte atteinte à l’image des agences de voyages. De leurs côtés, les agences dénoncent le manque de communication des pouvoirs publics, le dysfonctionnement au niveau des inscriptions ainsi que la désinformation des pèlerins. «Il faudrait mettre les agences de voyages en compétition, ce qui permettra de baisser les prix, d’améliorer les produits et de drainer ainsi davantage de pèlerins», indique le président de la FNAVM. Pour sauvegarder la pérennité des agences de voyages, plusieurs actions sont envisagées. Il s’agit en l’occurrence de la mise en place d’une alternative d’urgence afin de relativiser le manque à gagner enregistré cette année, de trouver un produit de substitution et de donner plus de visibilité aux membres.
La FNAVM souhaite également lancer une campagne de communication pour valoriser son image, conforter les pèlerins sur leur choix et récupérer  leur confiance.
Autrement dit, la stratégie de la FNAVM repose sur le positionnement de ces produits, l’amélioration de la qualité des prestations et la baisse des prix.
Rappelons que  chaque année, 30.000 Marocains sont sélectionnés  par tirage au sort pour effectuer ce voyage dans les Lieux Saints. Un quota de 15% de sièges  a été réservé aux personnes âgées. Un procédé appliqué au niveau de chaque caïdat ou arrondissement concernant les inscrits dans le cadre de l’organisation officielle et au niveau des préfectures et provinces sur les listes des agences de voyages. Comme les années précédentes, l’inscription des citoyens s’est faite sur deux listes. La première a été  consacrée aux personnes désireuses de se rendre aux Lieux Saints sous l’encadrement du ministère des Habous et des Affaires islamiques alors que la seconde a été ouverte  aux citoyens qui désirent accomplir ce rite dans le cadre des voyages encadrés par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *