Les Américains veulent dévoiler la face réelle du « Polisario »

"Les responsables du Polisario mènent un train de vie confortable aux dépens des milliers de personnes maintenues en otages dans les camps », a souligné le Rév. Schenck, lors d’un déjeuner organisé lundi 7 Août dans la ville de Knoxville avec une délégation de ressortissants marocains originaires des provinces du sud, composée de  Bachir Edkhil, ancien responsable et membre-fondateur du Polisario, Saadani Ma Oulanine, ancienne déportée à Cuba, et  Abdallah Lamani et Ali El Jaouhar, anciens prisonniers dans les camps.

Après avoir évoqué le climat de tolérance qui règne au Maroc, le Rév.
Schenck a affirmé que "le polisario" a tissé des liens très étroits avec le régime de Cuba grâce à la complicité de l’Algérie, mettant en relief les détournements de l’aide humanitaire revendue au marché noir dans les pays voisins et les déportations d’enfants séparés de leurs familles à Cuba pour y subir un endoctrinement militaire cruel.

Il a également appelé les Américains à entreprendre des actions de sensibilisation auprès de leurs représentants au Congrès et auprès du département d’Etat pour  »donner une voix aux personnes sans voix séquestrées dans les camps ».

L’assistance, qui a suivi un documentaire démontrant la connexion triangulaire qui lie le "polisario", l’Algérie et Cuba, a par la suite écouté des témoignages sur les différentes formes d’abus pratiquées dans les camps.

Saadani Ma Oulainine, qui a livré un témoignage poignant sur la tragédie des enfants séparés de leurs familles et de leur culture pour être déportés à Cuba, a appelé à mettre fin au déracinement cruel de ces mineurs qui grandissent coupés de tout contact avec les leurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *