Les autoroutes sont sur la bonne voie

L’amélioration des réseaux routiers. C’est ce qui tracasse le gouvernement en ce moment où justement les accidents de la circulation marquent un pic. Le Maroc compte 3700 victimes de la route chaque année. Aux causes techniques et humaines s’ajoute l’état de nos routes qu’aucun ne qualifiera de bon, d’autant que le nombre de véhicules qui y circulent est en nette augmentation. Entre réhabilitation et construction, le réseau autoroutier se prépare à s’agrandir et à s’améliorer en 2007.
Gros chantier : l’autoroute entre Settat et Marrakech de 162 km. Les travaux d’avancement semblent se passer sans embûches après le retard accusé en raison des pluies. La route serait donc à moitié réalisée et dès qu’elle le sera entièrement, nous disposerons désormais d’un réseau autoroutier de 1.500 km. Cette autoroute Settat-Marrakech sera, en principe, opérationnelle en mars 2007. Le budget qui lui est alloué est estimé à près de 3,5 milliards de dirhams, soit un coût moyen de 21 millions de DH par kilomètre.
L’autoroute compte cinq tronçons dont le premier de 38 km, Settat-Oum Errabia, a été confié à l’entreprise serbe Planum moyennant 678 MDH. C’est cette même entreprise qui s’occupera de la réalisation du second tronçon, 23km, pour un montant de 638 MDH. Le troisième tronçon (31km) a été, lui, confié à un groupement d’entreprises marocaines pour un coût de 720 MDH. Le quatrième tronçon, long de 28km, lui aussi sera réalisé par un groupement d’entreprises marocaines. L’investissement est de 516 MDH. Le dernier tronçon de l’autoroute est, quant à lui, mis en place par un groupement maroco-égyptien pour un budget global de 542 MDH. L’autoroute Settat-Marrakech compte, aussi, des viaducs et ils sont trois au total. Le premier, d’un coût de 30 MDH, prendra place sur l’oued Zouar, alors que le second, plus important puisqu’il nécessite un budget de 55 MDH, sera réalisé sur l’oued Oum Errabia. Le dernier qui concerne l’oued Benguerir est estimé à 27 MDH.
Il disposera, désormais, d’ici fin 2007, de plusieurs liaisons : Settat-Skhour rhamna, Skhour Rhamna-Benguerir, Benguerir-Marrakech, Marrakech-Essaouira via Chichaoua.
C’est toujours à la ville ocre qu’une autre autoroute sera lancée : Marrakech-Agadir. La structure est beaucoup plus importante et donc demandera plus de temps que la précédente. D’une longueur de 233km, cette autoroute ne sera opérationnelle qu’en 2009. Elle contourne Marrakech par l’Ouest et passe par Chichaoua, Imintanout, Argana et Amskroum pour arriver à Agadir.
Le Nord du Maroc, lui aussi, bénéficie d’un renforcement du réseau autoroutier. Un exemple : la liaison prévue entre les deux localités, Jebha et Ajdir à Al Hoceïma. Une autoroute sera construite tout le long de 103km pour desservir ces localités. Pour ce qui est des routes rurales, le deuxième programme national qui leur est consacré vient d’être lancé. Les travaux sont en cours et donc leur achèvement prendra certainement plusieurs mois. La route provinciale reliant Fask et Taghjijt sur 60km pour un montant de 48 MDH (Guelmim) ou encore celle reliant Assa à Aouinat Lahna sur 48,7 km pour un montant de 26 MDH dans la province d’Assa-Zag, en sont quelques-unes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *