Les citoyens devront verser 400 DH pour le renouvellement de leur permis de conduire et 405 DH pour la carte grise.

La Journée nationale de la sécurité routière axée sur les piétons
Le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) célèbre le 18 février 2012 la Journée nationale de la sécurité routière sous le thème «Nous sommes tous des piétons». A cette occasion, le CNPAC a prévu l’organisation d’un séminaire sur la sécurité des piétons en milieu urbain. Au programme figure la présentation des indicateurs statistiques de la sécurité routière, une synthèse des études relatives à l’identification des zones d’accumulation des accidents de la circulation dans plusieurs villes,la présentation d’un Système d’information géographique (SIG) pour l’identification des zones d’accumulation des accidents en ville. Les aménagements types pour la sécurité des piétons en milieu urbain et la dimension sécurité routière dans les plans de Déplacement urbain seront également débattus. Rappelons que le Code de la route a ainsi prévu une amende de 2ème classe aux conducteurs de véhicule qui ne cédent pas la priorité aux piétons (art. 180 alinéa 38 de la loi 52-02). Au même titre que les autres usagers, les piétons sont tenus de traverser la chaussée en empruntant le passage réservés aux piétons, s’ils traversent la chaussée en dehors de ce passage, ils encourent une amende de 25 DH. Cette journée sera une fois de plus l’occasion de sensibiliser les citoyens sur les dangers de la route et les victimes qu’elle fait au quotidien. Plus d’un an après l’entrée en vigueur du nouveau Code de la route, les morts sont toujours aussi nombreux. Chaque année, plus de 4000 personnes perdent la vie sur les routes soit 11 personnes chaque jour.

Ce que prévoit la loi pour l’échange de permis étranger
Le droit d’échange du permis étranger contre le permis de conduire marocain est ouvert aux MRE rentrant définitivement au Maroc et les étrangers dont les pays ont signé avec le Maroc un accord de reconnaissance réciproque des titres de conduite. C’est ce qui ressort de l’arrêté du ministre de l’équipement et du transport N°02-11 du 31 décembre 2010 publié au Bulletin officiel N° 5918 du 17 février 2011. Le droit d’échange du permis étranger contre le permis de conduire marocain est ouvert aux Marocains résidents à l’étranger rentrant définitivement au Maroc et aux ressortissants étrangers résidant au Maroc depuis plus d’une année au 1er octobre 2010 (en cas d’existence d’un accord de reconnaissance entre le Maroc et le pays d’origine). Ces derniers doivent, dans un délai n’excédant pas le 30 septembre 2011, demander l’échange de leur permis de conduire étranger contre un permis marocain (art.4). Selon l’article 3 de l’arrêté, les membres des corps diplomatique et consulaire et des représentations des organisations internationales et régionales accréditées au Maroc peuvent conduire sur le territoire national avec leur permis étranger. Ils ont également la possibilité d’échanger leur permis contre un permis marocain.

Permis de conduire et cartes grises électroniques
Le programme national des permis de conduire et cartes grises électroniques accuse du retard. Le travail des 63 centres d’immatriculation (CI), des 27 agences et des 4 caravanes publiques est pointé du doigt. Rappelons qu’en 2007,le Maroc avait choisit le groupement franco-marocain Sagem-M2M-Attijari Capital Risque pour la réalisation de ce projet lancé en février 2007. Le groupement a alors créé en mars 2007 une société concessionnaire de droit marocain, Assiaqa Card détenue à 51% par les actionnaires marocains et à 49% par Sagem Sécurité. Pour la réalisation de ce projet qui porte sur 13.000.000 cartes (8.000.000 passifs sur 4 ans et 5.000.000 flux courants sur 7 ans), la durée de concession a été fixée à 7 ans. A noter que les citoyens devront verser 400 DH pour le renouvellement de leur permis de conduire et 405 DH pour la carte grise. Pour ceux qui obtiendront leurs titres pour la première fois, ils devront débourser 450 DH pour le permis de conduire et il faut compter entre 1150 et 12.500 DH (en fonction du nombre de chevaux ) pour la carte grise. Pour sa part, la société «Assiaqa Card» reçoit pour chaque carte produite et délivrée un montant de 49,46 DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *