Les Marocains expulsés, les séparatistes défilent

Le voyage organisé à Séville restera longtemps gravé dans les annales de cette jeune association, qui a choisi, de réagir, avec les moyens de bord, à toutes les provocations séparatistes. L’association Sahara marocain dit, à sa manière et de manière très spontanée, l’attachement des Marocains à leurs provinces du Sud. A Séville, ce samedi 24 octobre, les 13 membres de la délégation marocaine- dont quatre confrères du matin du Sahara, As Saharaa, Al Ahdath Al Maghrébin et Assahifa- ont bien l’intention de faire entendre leur voix à la 27ème conférence européenne de coordination du soutien au peuple sahraoui. Ils arrivent au petit matin à Séville, après une nuit de route et n’ont pas le temps d’aller au bout de leur entreprise. Il est un peu plus de 9 heures lorsqu’ils sont interpellés par la police locale. Leurs voitures sont fouillées sur un parking du centre-ville. Le ton monte. Ils sont priés de quitter immédiatement Séville. Direction Algésiras où le groupe sera conduit, sous haute surveillance. Les quatre journalistes marocains protestent. Ils sont venus couvrir les travaux de la conférence de coordination. Le préfet de police ne l’entend pas de cette oreille. Ces 13 personnes, porteuses de drapeaux marocains, peuvent « porter atteinte à l’ordre public ». Aux alentours de 23 heures 30, le bateau où ils ont embarqués accoste au port de Tanger. Dans l’après-midi de cette même journée, 3000 sympathisants des thèses séparatistes défilaient dans les rues de Séville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *