Les opérations de privatisation ont généré 75,5 milliards de dirhams

Répondant à une question orale à la Chambre des représentants, M. Oualalou
a indiqué que cette politique a aussi créé une dynamique au sein de la Bourse des valeurs de Casablanca dont la capitalisation a augmenté de 48 fois, passant de 5 à 240 milliards dirhams à septembre 2005, ajoutant que depuis le lancement des privatisations, 44 établissements et 26 unités hôtelières ont été cédés à travers 101 opérations.

Il a considéré que la privatisation a contribué notamment à une plus grande libéralisation de l’économie nationale en réduisant la participation des établissements publics à la production intérieure brute et à l’enclenchement de la modernisation des moyens de production des établissements privatisés.

Les opérations de privatisation ont été marquées par la stabilité de l’emploi au sein des établissements cédés et ont même donné lieu à la création de nouveaux postes, à l’instar du secteur des télécommunications.

Concernant les objectifs économiques et financiers réalisés par la privatisation, le ministre a cité la facilitation de l’intégration de certains secteurs et leur ouverture devant l’investissement étranger, la réduction des subventions étatiques aux établissements publics et le renflouement du budget de l Etat dont les nouveaux fonds ont été destinés au social.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *