Les partis de la Koutla s’interrogent sur l’avenir de leur coalition

Les partis de la Koutla s’interrogent sur l’avenir de leur coalition

Le débat sur la Koutla démocratique revient sur le devant de la scène politique. Les dirigeants de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ont tenu, mardi 9 mars, une réunion avec leurs homologues du parti de l’Istiqlal et devaient se réunir, mercredi 10 mars, avec le Parti du progrès et du socialisme (PPS). A propos de l’objectif de ces réunions des partis de la Koutla, Hassan Tarek, membre du bureau politique de l’USFP, déclare à ALM que les composantes de la Koutla tentent de fixer les objectifs communs qui peuvent au moins les rapprocher en perspective des élections législatives de 2012. «Nous avons décidé au sein de l’USFP de mettre, pour l’instant, de côté le débat sur la nécessité de relancer la Koutla. Un débat qui, au bout de trois ans, n’a mené à rien. Il s’agit aujourd’hui d’une nouvelle démarche. Ce que nous voulons aujourd’hui c’est une recherche des objectifs communs qui peuvent au moins rapprocher nos orientations en perspective de 2012», précise M. Tarek. «Ce qui est le plus important dans l’état actuel des choses c’est la nécessité de renforcer les relations entre les partis de la Koutla. Ce qui doit être l’offre politique de l’USFP», ajoute-t-il. Les dirigeants du parti de l’Istiqlal ont accueilli favorablement l’initiative de l’USFP. C’est ce qu’a affirmé à ALM Mohamed Ansari, membre du bureau exécutif du parti de l’Istiqlal. «La réunion entre le parti de l’Istiqlal et l’USFP qui a eu lieu, mardi, a permis aux dirigeants des deux formations politiques de discuter des perspectives de l’avenir de la Koutla, notamment les possibilités de l’action commune et de la coopération entre ses composantes. Ceci constitue en soi une bonne initiative», précise M. Ansari. Ismaïl Alaoui, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS), affirme, pour sa part, dans une déclaration à ALM, que les réunions tenues récemment entre les composantes de la Koutla rentrent dans le cadre de la réflexion commune. «L’initiative de l’USFP de tenir une réunion avec les dirigeants du Parti du progrès et du socialisme, après celle tenue avec le parti de l’Istiqlal, est une initiative louable. Cette réunion s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres entamées entre les composantes de la Koutla pour entamer une réflexion profonde et commune sur son avenir», explique M. Alaoui. Et d’ajouter qu«’à l’issue de ces réunions, l’USFP, le PPS et le parti de l’Istiqlal auront une idée sur les mesures concrètes à même d’insuffler une nouvelle dynamique au sein de la Koutla en perspective de 2012». Dernièrement, les dirigeants des trois formations politiques ont tenu séparément plusieurs réunions en perspective, selon eux, d’une réunion tripartite qui devrait se tenir prochainement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *