Les ports, plate-forme du commerce extérieur

Le Maroc compte une quinzaine de grands ports. De Dakhla à Tanger, en passant par Laâyoune, Tan Tan, El-Jadida, Safi, Casablanca, etc. Placées sous la tutelle de la Direction des ports et exploités par l’ODEP, les ports forment une infrastructure clé pour l’économie marocaine puisque 98% des échanges commerciaux du Maroc avec l’extérieur y transitent. Pour cette année, les prévisions du trafic portuaire portent sur de 59 millions de tonnes.
A lui seul, le port de Casablanca assure 44% du chiffre d’affaires (un peu plus de 2 milliards de dirhams) de l’Office d’Exploitation des Ports. Plus de 21,3 millions de tonnes y ont transité en 2002, soit 37% du volume total. Viennent ensuite les ports de Jorf Lasfar (10,3 MT), dopés par les exportations de phosphates, Mohammedia (9,5 MT), Safi (4,8MT), Tanger (3,3MT) et Laâyoune (3MT). Certains ports comme Jorf Lasfar ou Mohamedia sont plus ou moins spécialisés dans le traffic des phosphates ou les hydrocarbures. Tanger et Nador sont plutôt tournés vers le trafic passagers, transit RME obligent. Ces deux plates-formes enregistrent en moyenne 3 millions de passagers soit 94% du trafic global. Viennent ensuite mais très loin Casablanca et Agadir.
Pour ce qui concerne le trafic passager, les ports de Tanger et de Nador, voies de passage obligé pour les RME et autres transitaires, viennent en tête avec plus de 3 millions des passagers (94% du trafic global), devant Nador, Casablanca et Agadir. D’après M. Barroug, ces quatre ports ont totalisé 3,2 millions passagers, soit une croissance de 5,8% par rapport à 2001.
Le port de Casablanca, lui, après des investissements conséquents dans les équipements, est l’un des plus importants terminaux à conteneurs de la région. Sur la période 2001-2005, l’investissement global prévu porte sur 3,451 milliards de dirhams.
Le programme servira à l’ODEP de répondre aux nouvelles exigences du trafic portuaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *