Les prisons, le monde de l’injustice

En prison, il n’y a pas d’interférences dans les fonctions entre le ministère de la Justice et celui de l’Intérieure. Le système pénitencier étant un monde à part qui relève de la seule prérogative de la justice, mais nos prisons pullulent d’injustice, de corruption et d’atteinte aux droits de l’Homme. La dignité humaine étant tout le temps bafouée en prison par la torture physique ou morale, la privation des soins médicaux, la propagation de la drogue et la prédominance de système de privilèges. Il est vrai que depuis l’arrivée du ministre Omar Azziman, les détenus ont bénéficié de quelques acquis comme le droit à la visite familiale de proximité, le téléphone et autres, mais la prison marocaine reste la citadelle qui renferme tous les maux de notre société. Dès que le prévenu ou le détenu franchit pour la première la porte, il découvre un monde qui ne communique qu’avec l’argent. Il faut payer pour être logé dans un pavillon moins encombrant, il faut payer pour avoir des médicaments, il faut payer pour se laver avec de l’eau chaude. Voire il faut payer pour s’enfuir. Tout est permis quand l’argent coule : l’alcool, la drogue et tous les péchés du monde. Les prisonniers démunis n’ont pas droit de cité chez les gardiens à moins qu’ils ne soient tabassés ou jetés au cachot selon l’humeur de son ange gardien. On ne prête qu’aux riches et les événements qui se sont passés à la prison Ou kacha ces dernières années confortent cette vérité carcérale. Certains gardiens ont été pris en flagrant délit en train de manipuler le haschich, d’autres ont poussé l’effronterie jusqu’à accompagner certains détenus à des appartements où leurs copines les attendaient . Et comme les gardiens ont longtemps joué avec le feu sans qu’ils ne soient dénoncés, un détenu a profité de cette escapade pour filer à l’anglaise. Son gardien a pris sa place. Mais le mal n’est pas pour autant jugulé, car ces pratiques mafieuses ne continueront à sévir tant que l’effectif des gardiens ne soit pas renforcé et le contrôle ne devienne systématique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *